Redoux: des records à Schefferville et à Baie-Comeau

Montréal et le sud du Québec ont profité... (Photo: Marco Campanozzi, archives La Presse)

Agrandir

Montréal et le sud du Québec ont profité de quelques jours de redoux en ce début janvier.

Photo: Marco Campanozzi, archives La Presse

Partager

Sur le même thème

Il faisait chaud, anormalement chaud même, dans le nord-est du Québec hier, alors que le mercure a fracassé un record à Schefferville en grimpant à près de neuf degrés de plus que son sommet historique à pareille date.

«À Schefferville, c'est vraiment du jamais vu», s'est exclamée Annie Breault, météorologue à Environnement Canada, au cours d'un entretien avec La Presse.

Le précédent record pour un 13 janvier dans la petite localité situé à 500 km au nord de Sept-Îles était de -7,8ºC. Il avait été enregistré en 1970. Hier, la température est montée au-dessus du point de congélation pour atteindre 1ºC.

«C'est un endroit où il fait normalement très froid. Mais de la façon dont le système météorologique se déplace depuis quelques jours, l'air chaud a été poussé plus loin vers le nord», explique la météorologue.

Un record a aussi été battu à Baie-Comeau, sur la Côte-Nord. Le sommet précédent était de 0,4ºC à pareille date. Il avait été enregistré en 2011. Hier, il faisait 1ºC.

Le mercure flirtait avec les records à Sept-Îles et Chibougamau au moment de publier ces lignes, hier, alors que seulement quelques fractions de degré séparaient la température ambiante des records de 0 et de 1ºC, enregistrés respectivement en 1956 et 2011.

Dans la région de Montréal et le reste du sud du Québec, après quelques jours de redoux, Environnement Canada prévoit un retour graduel aux moyennes saisonnières.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer