Vent de solidarité pour le facteur congédié

Sylvain Carbonneau... (Photo Hugo-Sébastien Aubert, La Presse)

Agrandir

Sylvain Carbonneau

Photo Hugo-Sébastien Aubert, La Presse

Partager

Pétition spontanée, page Facebook et commentaires cuisants sur Twitter: il n'y a aucun doute, le congédiement du facteur Sylvain Carbonneau ne fait pas l'unanimité.

«Stupidité bureaucratique!», a écrit un internaute. «Êtes-vous timbrés?», demande un autre à Postes Canada. La chronique de Rima Elkouri publiée hier dans La Presse a causé tout un émoi sur la Toile.

Jeudi, une pétition a été lancée sur le site internet Avaaz.org. Au moment d'écrire ces lignes, plus de 6000 personnes avaient apporté leur appui à Sylvain Carbonneau, ce facteur peu ordinaire du quartier Notre-Dame-de-Grâce, que Postes Canada a mis à la porte le 15 novembre dernier.

Devant ce vent de solidarité, il ne sait comment exprimer sa gratitude. «Je n'en reviens pas, c'est incroyable d'être appuyé par du monde que je ne connais même pas!», se réjouit M. Carbonneau, que La Presse a joint hier après-midi.

Habitué au calme des rues, il a enchaîné les entrevues toute la journée depuis la publication de la chronique. Radio-Canada, 98,5 FM, CBC: Sylvain Carbonneau est sur toutes les tribunes et ne s'en plaint pas.

«Il est temps que ces grosses entreprises arrêtent de nous prendre pour de simples numéros», dit-il, la voix sereine.

Sur Facebook, la nouvelle n'est pas passée inaperçue. La chronique de Rima Elkouri a été partagée par des milliers d'internautes. La page «Contre le congédiement de Sylvain Carbonneau», créée hier, avait rallié plus de 300 personnes, en soirée. Les messages d'appui fusent de tous côtés. «Si on veut l'aider, on fait comment? Ses enfants ont quel âge?», demande une jeune femme de Laval.

«Je ne suis même pas encore rentré chez moi, indique Sylvain Carbonneau. Je m'attends à un paquet de courriels, c'est certain!»

Le facteur espère sincèrement que toute cette agitation médiatique incitera Postes Canada à le réembaucher. «Je ne pourrai pas dire non», dit-il tout simplement.

Partager

lapresse.ca vous suggère

  • Rima Elkouri | Un si bon facteur

    Rima Elkouri

    Un si bon facteur

    Sylvain Carbonneau est facteur. Il l'était, du moins, jusqu'à son congédiement. Un genre de facteur du village, très apprécié dans le quartier... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer