Un important entrepreneur de Laval menacé de faillite

La firme Nepcon Inc. est dirigée par Anthony,... (Photo: Ninon Pednault, La Presse)

Agrandir

La firme Nepcon Inc. est dirigée par Anthony, René et Rose Mergl.

Photo: Ninon Pednault, La Presse

Un des plus gros entrepreneurs en construction de Laval, qui obtient des contrats d'infrastructure et de déneigement avec cette municipalité et Transports Québec, vient de se placer sous la protection de la Loi sur la faillite.

La firme Nepcon Inc. est dirigée par Anthony, René et Rose Mergl. René Mergl est aussi administrateur de l'Association québécoise des entrepreneurs en infrastructure.

Selon les documents consultés par La Presse, la firme Nepcon Inc. déclare devoir 4,3 millions de dollars à près de 170 créanciers, en particulier près de 560 000$ à Revenu Québec.

Parmi les plus importants créanciers garantis figurent Wells Fargo Equipment Finance Company (755 000$) et Financement d'équipement GE Canada (296 000$). Parmi les créanciers non garantis, on remarque Sanexen Services environnementaux (332 000$), Pavage St-Eustache, de la famille Matthers (280 000$) et Simard Beaudry Construction (72 000$).

C'est un litige avec le fisc qui serait à l'origine des déboires financiers de Nepcon.

«Nepcon conteste les avis de cotisation du fisc dans un dossier de TPS/TVQ. Malgré les ententes de paiement, Revenu Québec a décidé de saisir les comptes bancaires de l'entreprise. Les dirigeants de Nepcon n'ont donc pas eu le choix de se mettre sous la protection de la loi», a expliqué Jean Gagnon, l'associé responsable du dossier chez le syndic Raymond Chabot.

Les comptes bancaires ont été saisis un peu avant l'avis d'intention, déposé le 17 janvier. En vertu de la loi, les dirigeants de Nepcon doivent faire une proposition à leurs créanciers d'ici le 17 février ou demander un délai à la Cour. À défaut de proposer un arrangement aux créanciers dans les délais ou d'obtenir un sursis du tribunal, Nepcon fera faillite.

Jean Gagnon croit que la proposition devra forcément comprendre une injection de fonds.

Ribambelle de compagnies

Les membres de la famille Mergl dirigent plusieurs compagnies telles que Nepcon Transport Inc. (nouvellement créée), Construction Mergad Inc., ainsi qu'Industries A. Mergl spécialisée dans l'installation d'abribus pour le compte de la STL et la STCUM. Anthony Mergl figure aussi parmi les créanciers (330 000$) de sa compagnie, de même que Construction Mergad, dirigée entre autres par son frère (12 100$).

Les Mergl, dynastie lavalloise, sont aussi liés familialement avec Jean-Jacques Beldié, le président de la Société de transport de Laval (STL) et conseiller municipal du parti du maire Vaillancourt. M. Beldié est le beau-frère du dirigeant de Nepcon. Et la STL a aussi octroyé des contrats d'installation d'abribus à Industries A. Mergl.

Entre 2001 et 2008, selon un décompte effectué par La Presse, Nepcon avait empoché pour 40 millions de contrats publics à Laval, ce qui plaçait cette firme en seconde position derrière deux entreprises de Tony Accurso.

En 2000, Nepcon a été condamnée par le Bureau de la Concurrence du Canada pour avoir participé avec cinq autres entrepreneurs à un cartel du déneigement dans la région métropolitaine au détriment de Transports Québec.

La Ville de Laval et Revenu Québec n'ont pas commenté l'affaire.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer