Moisson Montréal a reçu dix fois moins de denrées

C'est jour de tri aujourd'hui à l'entrepôt de Moisson Montréal, au lendemain de... (Photo: Bernard Brault, La Presse)

Agrandir

Photo: Bernard Brault, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

C'est jour de tri aujourd'hui à l'entrepôt de Moisson Montréal, au lendemain de la grande guignolée des médias. Malgré la musique de Noël et la bonne humeur des bénévoles, le constat était triste: la récolte annuelle, en vue de la confection des paniers de Noël, a été mince. Environ dix fois moins de denrées non périssables ont été récupérées, comparé aux années précédentes.

La directrice générale de l'organisme refuse de se décourager. «Je crois que la tempête a ralenti beaucoup de gens, constate Johanne Theroux.  On le voyait déjà jeudi sur le terrain. Il y avait beaucoup moins de voitures.»

A la fin de l'après-midi, jeudi, la guignolée avait reçu 147 000 dollars en dons en argent. C'est pratiquement 100 000 dollars de moins que l'année dernière, à la même heure. Il faudra attendre à lundi pour avoir le bilan officiel de cette grande guignolée, autant pour les dons en argent qu'en nourriture.

Cette mauvaise récolte tombe très mal: les demandes d'aide sont en forte augmentation cette année. «On récolte des messages d'anciens donateurs qui ont maintenant besoin d'aide. Beaucoup de gens qui ont perdu leur emploi cette année écrivent à Moisson Montréal parce qu'ils n'ont plus d'argent pour payer l'épicerie», raconte Johanne Theroux, qui rappelle que son organisme accepte les dons jusqu'a Noel.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer