Le dalaï-lama met en garde contre la technologie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

De passage au Sommet de la paix 2009 à Vancouver dans le cadre de sa visite en... (Photo: Reuters)

Agrandir

Photo: Reuters

 

Terri Theodore
La Presse Canadienne
Vancouver

De passage au Sommet de la paix 2009 à Vancouver dans le cadre de sa visite en sol canadien, le dalaï-lama a déclaré au cours de la table-ronde d'ouverture que la technologie pourrait bien nuire à la paix.

«Je pense que la technologie peut présenter certains avantages pour les gens intelligents, mais qu'elle ne peut pas susciter la compassion», a-t-il dit devant environ 12 000 fans dévoués, en précisant que la paix passait justement par la compassion et la conscientisation.

Pierre Omidyar, fondateur de EBay, a manifesté son désaccord en faisant valoir que le Web avait permis de faire découvrir que nous avions plus de choses en commun avec le reste de la planète que nous l'avions d'abord cru, et que cela pouvait favoriser la paix.

Représentant son père retenu à son domicile par une blessure au dos, la révérende Mpho Tutu, fille de l'archevêque Desmond Tutu, a soutenu pour sa part que l'influence de la technologie dans la quête de la paix était plutôt neutre.

«Nous pouvons utiliser la technologie comme une force positive, une force qui puisse nous rapprocher», a-t-elle dit.

Le dalaï-lama et l'archevêque Desmond Tutu ont tous les deux reçu le prix Fetzer de l'amour et du pardon dans le cadre du Sommet.

Desmond Tutu, qui a présenté ses remerciements par vidéo depuis l'Afrique du Sud, a indiqué que la religion avait souvent été utilisée presque de façon diabolique pour encourager des choses horribles comme la xénophobie et l'homophobie.

Parmi les participants à la conférence de trois jours sur la paix mondiale, on retrouve Kim Campbell, ancienne première ministre du Canada, Mary Robinson, première femme à avoir été élue présidente de l'Irlande et ancienne haute commissaire aux droits de l'homme à l'ONU, Betty Williams et Mairead Maguire, colauréates du prix Nobel de la paix, et les auteurs Eckhart Tolle et Sir Ken Robinson.

Dans une vidéo de bienvenue, Michaëlle Jean, la Gouveneure générale du Canada, a qualifié le Sommet de «constellation éblouissante d'agents de changement mondiaux».

Mme Jean a affirmé que des rassemblements internationaux comme celui-ci étaient essentiels pour renouveler l'esprit de la paix et que c'était le moment de créer un nouveau plan civique pour la paix mondiale.

Le Sommet de la paix 2009 prend fin mardi avec une dicussion sur les femmes et la consolidation de la paix entre le dalaï-lama et la première dame de Californie, Maria Shriver, qui a contribué à la création de plusieurs programmes qui aident les femmes à changer leur vie.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer