• Accueil > 
  • Actualités > 
  • National 
  • > Possible conflit de travail à The Gazette: Canwest lorgne les étudiants en journalisme 

Possible conflit de travail à The Gazette: Canwest lorgne les étudiants en journalisme

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse

(Daphné Cameron) Le service de nouvelles Canwest tente actuellement de recruter des étudiants en journalisme de l'Université Concordia pour remplacer les reporters du quotidien The Gazette dans l'éventualité d'une grève ou d'un lock-out. C'est du moins ce que craignent le syndicat du journal et le directeur du programme de journalisme à Concordia.

Joints hier par La Presse, plusieurs étudiants ont confirmé avoir reçu une offre du rédacteur en chef du service de nouvelles de Canwest, Gerry Nott. Il leur a précisé qu'il cherchait des pigistes pour nourrir son fil de presse de contenu montréalais si The Gazette interrompt ses activités.

Le service de nouvelles de Canwest est une agence qui fournit des articles à plusieurs quotidiens appartenant au même groupe de presse, dont le National Post, The Vancouver Sun et le Calgary Herald. Une porte-parole des publications Canwest a affirmé que, s'il y a une grève ou un lock-out, les articles de l'agence pourraient se retrouver dans les pages de The Gazette.

«Voie louche»

«La même chose est arrivée récemment au Journal de Québec avec Canoë, et l'affaire est présentement devant les tribunaux», souligne le vice-président de la guilde des employés de journaux de Montréal et journaliste à The Gazette, Irwin Block. «Nous nous attendons à ce que Canwest agisse de façon responsable et respecte l'esprit de la loi antibriseurs de grève qui existe au Québec en évitant de suivre cette voie louche.»

Alerté par quelques professeurs de son département mercredi, le responsable du cours de journalisme à Concordia, Mike Gasher, a envoyé un courriel à tous les étudiants du programme pour les dissuader de travailler au service de nouvelles de Canwest durant le conflit de travail à The Gazette.

«J'ai voulu les informer du contexte de ces embauches. Je ne connais pas la stratégie de Canwest mais, pour moi, il est clair qu'ils seront des scabs. Franchir les piquets de grève n'est pas bon pour leur réputation de journaliste ni pour celle du département», dit-il.

Remplacer le contenu habituel

Canwest affirme pour sa part que le travail des étudiants servira avant tout à remplacer le contenu que The Gazette fournit en temps normal aux journaux du groupe de presse.

«Montréal est la troisième ville en importance au Canada. On ne veut pas priver nos lecteurs du pays d'informations essentielles», affirme la directrice aux communications des publications Canwest, Phyllise Gelfand.

Le syndicat de The Gazette et l'employeur se réuniront les 20 et 21 octobre devant un conciliateur du gouvernement du Québec pour tenter de résoudre le conflit de travail. Depuis plus d'une semaine, les journalistes ne signent plus leurs articles. Leur convention collective est échue depuis le mois de juin.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer