Les pompiers de Montréal verseront 253 000 $ à la Ville

Un montant de 200 000 $ sera versé à titre... (PHOTO MATHIEU WADDELL, archives LA PRESSE)

Agrandir

Un montant de 200 000 $ sera versé à titre de dédommagement pour tous les coûts engendrés par les litiges entre Montréal et ses 2400 pompiers.

PHOTO MATHIEU WADDELL, archives LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

L'Association des pompiers de Montréal affirme qu'elle versera 253 000 $ à la Ville dans le cadre de l'entente de principe conclue récemment qui réglait bon nombre de différends entre eux en matière de relations de travail, selon un communiqué de presse diffusé vendredi soir.

L'entente est intervenue en mai et a été entérinée par l'Association le 16 juin dernier, mais ces détails ont été dévoilés par ce communiqué de vendredi soir.

Cette somme se détaille comme suit: 200 000 $ seront versés à titre de dédommagement pour tous les coûts engendrés par les litiges entre Montréal et ses 2400 pompiers, indique l'Association dans son communiqué, précisant qu'à l'origine, la réclamation de la ville était d'un peu plus de 1 000 000 $.

Le syndicat précise qu'à cela s'ajoute un montant de 53 000 $ pour les amendes imposées à 53 pompiers qui avaient été accusés en vertu des lois criminelles et dont les chefs ont été récemment abandonnés au profit d'une procédure pénale. Ces accusations avaient été portées suite à la manifestation du 18 août 2014 à l'hôtel de ville de Montréal qui avait mal tourné.

Les pompiers manifestaient pour protester contre la Loi 15 sur les régimes de retraite des employés municipaux. Cette loi, qui a été adoptée le 5 décembre 2014, impose notamment le partage moitié-moitié du coût des régimes de retraite municipaux.

L'Association précise par ailleurs dans son communiqué que la ville de Montréal versera des compensations et des bonifications à tous ses pompiers actifs au service incendie. Ainsi, chaque pompier actif recevra notamment 2,5 % du salaire, sur une base forfaitaire à compter du 1er janvier 2014, pendant 15 ans, imputables au service futur, le tout afin de compenser les pertes découlant de la restructuration du régime de retraite.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer