Trois élus joignent Équipe Coderre

Lorraine Pagé, qui avait été élue conseillère municipale... (PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, LA PRESSE)

Agrandir

Lorraine Pagé, qui avait été élue conseillère municipale en 2013 sous la bannière de Vrai changement pour Montréal, gait partie des trois nouvelles recrues du parti Équipe Coderre.

PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Trois élus joignent le parti du maire Denis Coderre, dont la conseillère Lorraine Pagé.

Le maire a tenu une conférence de presse lundi après-midi à l'hôtel de ville pour présenter ses nouvelles recrues. Lorraine Pagé, qui avait été élue conseillère municipale en 2013 sous la bannière de Vrai changement pour Montréal, dit avoir fait le saut, convaincue par les avancées faites, notamment depuis l'arrivée en fonction de l'inspecteur général. Elle ne croit pas que les électeurs lui tiendront rigueur de tourner le dos à son ancien parti, sa fondatrice, Mélanie Joly ayant quitté la politique municipale pour devenir ministre au fédéral.

Quant aux deux autres, il s'agit de conseillers d'arrondissement de Lachine, soit Jean-François Cloutier et Kymberley Simonyik. Ceux-ci avaient été élus sous la bannière d'Équipe Dauphin en 2013. Ils disent avoir décidé de se joindre au maire Coderre après avoir été appelés à travailler avec celui-ci au cours des dernières années. « Mon père a servi le grand maire qu'a été Jean Drapeau et moi je vais servir un grand maire, Denis Coderre », a notamment dit Jean-François Cloutier.

Cette annonce a eu lieu au lendemain d'un congrès de Projet Montréal où l'administration Coderre a été la cible de plusieurs attaques. Le maire a répliqué en disant vouloir mettre fin à la politique partisane. « Notre rôle, c'est de mettre fin à la confrontation, au bashing, à s'attaquer à gauche et à droite. Les Montréalais veulent des choses constructives », a-t-il résumé.

Des questions ont été soulevées sur le fait que l'annonce a été organisée avec les ressources de l'hôtel de ville plutôt que celles du parti Équipe Coderre - le communiqué par exemple portait le logo de la Ville de Montréal et non celui de la formation politique. Le maire a défendu cette façon de faire en disant qu'il s'agissait d'élus se ralliant à son administration et non pas de candidats ne siégeant pas encore à l'hôtel de ville.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer