Montréal vu par...

Xavier Piesvaux

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse

Vice-président principal, Québec et Est du Canada, Walmart Canada. Français d'origine, il a travaillé à Paris, mais aussi au Brésil et en Chine. Il a quitté la Roumanie, où il était à l'emploi du géant de l'alimentation Delhaize, pour venir s'installer au Québec en août 2015.

Votre premier souvenir de Montréal ?

Ce qui m'a le plus marqué, c'est l'arrivée physique à Montréal. Quand on est sur le pont Champlain et qu'on arrive à Montréal qu'on voit à la fois la ville moderne et le Vieux-Port, le mont Royal avec l'oratoire, et le fleuve, surtout. Ce que je garderai toujours en tête, c'est le passage du Saint-Laurent devant Montréal et la vue sur la ville.

Que représente Montréal pour vous ?

Pour un Européen, pour un Français, ça représente un trait d'union entre ses racines - l'Europe - et le mode de vie plus nord-américain. Le Québec et Montréal sont des endroits parfaits pour s'imprégner des deux mondes, des deux cultures. On retrouve à Montréal un côté européen avec la qualité de vie, une identité très forte comme on peut le voir dans plusieurs pays d'Europe et une joie de vivre, avec un goût pour la mode, les festivals, la gastronomie. En même temps, il y a une proximité avec le côté nord-américain, avec sa qualité d'accueil, une plus grande diversité de population, de culture, par rapport à l'Europe. Aussi, il y a une plus grande orientation vers ce qui est « business », une préoccupation plus importante envers l'entrepreneuriat et la facilité à développer des entreprises. Montréal fait la synthèse entre les deux mondes.

Quelle est la plus grande qualité et quel est le plus grand défaut de Montréal ?

C'est une ville dynamique, qui offre une qualité de vie, qui est très cosmopolite. Mais pour un Européen, il y a des améliorations à apporter sur le plan de l'urbanisme. La ville a encore à gagner à devenir plus belle. Je suis toujours étonné de voir que Montréal se tourne peu vers le fleuve qui est pourtant un endroit fantastique. Un autre aspect, c'est la conscience écologique, qui est un peu moins importante ici que ce qu'on voit en Europe. La province et la Ville de Montréal pourraient faire mieux.

Que souhaitez-vous à Montréal ?

C'est une ville ancrée dans le passé et il faut garder cet ancrage, le pied dans le passé, tout en travaillant sur l'avenir, se développer en termes d'urbanisme, de modernité, de nouvelles technologies, d'écologie. Arriver à trouver cet équilibre entre une culture, une identité très forte et un virage, une accélération vers l'avenir.

- propos recueillis par Marie-Eve Fournier




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer