Montréal vu par...

Julie Miville-Dechêne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse

Représentante du Québec au sein de la délégation permanente du Canada auprès de l'Unesco. A travaillé à Montréal. Vit maintenant à Paris.

Quel est votre premier souvenir ou plus beau souvenir de Montréal ?

Le premier: c'était le choc d'arriver à Montréal, à l'âge de 13 ans, dans une école sombre, bétonnée et anglophone, Baron Byng, rue Saint-Urbain.

Que représente Montréal pour vous ?

C'est la seule ville où je me sens vraiment chez moi. Je m'affiche fièrement comme une Montréalaise, bien que je n'y sois pas née. J'y ai vécu la moitié de ma vie.

Quelle est la plus grande qualité et quel est le plus grand défaut de Montréal ?

Esthétiquement, Montréal n'est peut-être pas la plus belle ville du monde, même s'il y a des quartiers très sympathiques. Sa plus grande qualité : la diversité et la simplicité des Montréalais.

Que souhaitez-vous à Montréal pour son 375e anniversaire ?

Moins de pauvreté, de meilleurs emplois pour les immigrants.

- propos recueillis par Agnès Gruda




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer