Évacuation de 48 patients d'un CIUSSS à l'île-Bizard, l'armée arrive

L'opération, menée principalement avec des véhicules de transport... (PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE)

Agrandir

L'opération, menée principalement avec des véhicules de transport adapté de la Société de transport de Montréal (STM), s'est amorcée en début d'après-midi samedi.

PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les inondations dans l'arrondissement L'Île-Bizard-Sainte-Geneviève ont entraîné l'évacuation de 48 patients du Pavillon Pierrefonds du CIUSSS du Centre-Sud-de-l'île-de-Montréal. L'armée a également fait son arrivée à Laval en fin d'après-midi samedi.

Le ministre de la Santé et des Services... (PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE) - image 1.0

Agrandir

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette, a assisté à l'évacuation préventive.

PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

L'opération, menée principalement avec des véhicules de transport adapté de la Société de transport de Montréal (STM), s'est amorcée en début d'après-midi samedi. Le bâtiment en soi n'est pas jugé à risque, mais la voie d'accès pour les véhicules d'urgence est située à l'extrémité nord du terrain, à quelques mètres de la rivière des Prairies, dont le niveau est particulièrement élevé.

« Il y a quelques jours, cet endroit était complètement inondé, a expliqué le ministre de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette, en mêlée de presse. L'ambulance ne pouvait plus passer. S'il arrive quelque chose, c'est un drame, car c'est la voie d'accès. Et c'est une clientèle extrêmement lourde en termes de déficience physique et intellectuelle. »

La digue située tout près de la voie d'accès en question a d'ailleurs cédé samedi matin, mais au moment de notre passage, la rue était sèche.

Quarante patients ont été évacués à l'Institut universitaire de santé mentale de Montréal, tandis que sept cas moins lourds prennent la route du centre de réadaptation Lucie-Bruneau. Un autre patient a pris la route d'une résidence à assistance continue.

Le ministre Barrette estime à « deux bonnes semaines » la durée de l'évacuation, en raison de la lourdeur de la procédure.

« On transfert tout en bloc : fournitures, lève-personnes, même le personnel sera transféré. [...] Comme ce sont des personnes en grande vulnérabilité et en grande déficience intellectuelle et physique, elles seront désorganisées dans un nouvel environnement. Donc pour les garder dans leurs habitudes, on envoie les fournitures et le personnel. »

L'armée arrive à Laval

Un convoi militaire d'une douzaine de véhicules blindés est arrivé à Laval en milieu d'après-midi aujourd'hui.

Un peu avant 16 h, les véhicules en provenance de la base militaire de Val Cartier sont arrivés au manège militaire Charles-Michel de Salaberry.

Leur mandat demeure inconnu pour le moment. Selon le Ministère de la Sécurité publique, quatre zones sont problématiques à Laval. Du lot, le secteur des rapides du Cheval Blanc, sur la rivière des Prairies, est le plus problématique. Le Ministère y parle d'inondation « moyenne ». Deux autres secteurs, sur la rivière des Mille-Isles, sont catégorisés « inondation mineure ».

Ce groupe fait partie des 400 militaires en renfort annoncés ce midi par le ministre de la Sécurité publique, Martin Coiteux. Outre Laval, ils seront aussi déployés à Gatineau, Rigaud et en Mauricie.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer