Élections municipales: deux nouveaux candidats à la mairie de Longueuil

L'ex-députée néo-démocrate Sadia Groguhé portera les couleurs d'Option... (Photo Ivanoh Demers, Archives La Presse)

Agrandir

L'ex-députée néo-démocrate Sadia Groguhé portera les couleurs d'Option Longueuil lors des prochaines élections municipales.

Photo Ivanoh Demers, Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Deux nouvelles candidatures se dessinent à la mairie de Longueuil pour l'élection du 5 novembre prochain. L'ex-députée néo-démocrate Sadia Groguhé portera les couleurs d'Option Longueuil, alors que le notaire Martin Fontaine prépare son entrée en scène pour les prochaines semaines.

Vendredi dernier, Option Longueuil présentait Mme Groguhé, qui a dit vouloir « construire l'avenir », réduire les dépenses de la municipalité et veiller à son rayonnement. « Ce prochain mandat sera écrit pour vous et avec vous », a-t-elle indiqué en conférence de presse.

Option Longueuil portait le nom d'Option Greenfield Park jusqu'en janvier dernier. Son chef Robert Myles est conseiller municipal et préside l'arrondissement de Greenfield Park. Il est également connu comme un fervent partisan du bilinguisme dans les services municipaux.

Pour M. Myles, il importait d'élargir la portée de son parti afin d'offrir un choix aux électeurs. C'est dans ce contexte que des discussions ont été entreprises avec Mme Groguhé. Cette dernière a été députée pour le Nouveau Parti démocratique (NPD) dans la circonscription de Saint-Lambert de 2011 à 2015. Elle avait battu la députée bloquiste Josée Beaudin, qui est aujourd'hui directrice de cabinet de la mairesse sortante de Longueuil, Caroline St-Hilaire.

Selon Mme Groguhé, son expérience parlementaire, combinée à celle acquise comme conseillère municipale dans sa ville d'origine (Istres, dans le sud de la France), l'a préparée à prendre les rênes de la quatrième ville du Québec.

RAMENER LA CONFIANCE

De son côté, le notaire Martin Fontaine, très connu dans l'industrie du cinéma pour sa participation à l'implantation du Bureau du cinéma et comme ancien président de l'Association des gens d'affaires, est officiellement en réflexion. Mais en entrevue avec La Presse, l'intention de M. Fontaine semble claire.

« J'ai du temps et je suis tanné de chialer. Alors, je veux m'impliquer dans mon milieu. C'est un défi qui me tente, surtout que j'ai des compétences et des idées », souligne-t-il, avant d'ajouter qu'il veut « ramener un peu de bon sens » dans la gestion municipale.

M. Fontaine a entrepris une tournée de consultations auprès des milieux d'affaires et dans le monde communautaire. Des discussions sont également en cours pour constituer une équipe et mettre en place un nouveau parti politique.

« Il est temps de ramener un climat de confiance à Longueuil. Des sièges sociaux importants comme Jean Coutu sont partis, et Longueuil ne se classe pas très bien sur le plan de la vitalité économique », critique M. Fontaine. Selon l'indice de vitalité économique de l'Institut de la statistique du Québec (taux de travailleurs, salaire médian, taux d'accroissement démographique), Longueuil se classe au sixième rang parmi les 10 villes de plus de 100 000 habitants.

Les candidatures de Mme Groguhé et de M. Fontaine viennent grossir les rangs de ceux qui veulent devenir maire en lieu et place de Caroline St-Hilaire, qui a déjà annoncé son départ de la politique municipale après deux mandats à la tête de Longueuil. La conseillère municipale Sylvie Parent, qui a remporté la course à la direction du parti Action Longueuil, est sur les rangs. Son adversaire Josée Latendresse, qui a claqué la porte avec sept autres conseillers municipaux à la suite de sa courte défaite, ne s'est pas encore lancée dans la mêlée, mais son objectif de devenir maire semble clair.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer