Retour des Expos: pas de référendum sur un investissement à Montréal

Le conseil municipal a rejeté les deux motions... (IMAGE FOURNIE PAR ETIENNE COUTU)

Agrandir

Le conseil municipal a rejeté les deux motions déposées par les partis de l'opposition à l'hôtel de ville pour inviter l'administration Coderre à consulter les Montréalais sur un éventuel investissement public dans le retour du baseball.

IMAGE FOURNIE PAR ETIENNE COUTU

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le conseil municipal de Montréal a refusé à deux reprises hier d'imposer la tenue d'un référendum sur un éventuel investissement de la métropole dans le retour d'une équipe professionnelle de baseball. Le maire Denis Coderre a jugé prématurée la tenue d'un tel vote, disant que l'idée de construire un nouveau stade ne pouvait être comparée au projet du Centre Vidéotron, à Québec.

Les partis de l'opposition à l'hôtel de ville avaient déposé deux motions pour inviter l'administration Coderre à consulter les Montréalais sur un éventuel investissement public dans le retour du baseball. La première proposition, déposée par Projet Montréal, voulait imposer un référendum en même temps que les prochaines élections municipales, le 5 novembre, pour trancher la question.

Durant le débat, le conseiller Marvin Rotrand, a appelé la Ville de Montréal à la prudence avant d'investir de l'argent public dans la construction d'un nouveau stade de baseball, citant en exemple les difficultés entourant le retour des Nordiques. « Les Montréalais sont bien au fait du Centre Vidéotron à Québec et ils ont des questions légitimes », a dit l'élu.

Le maire Denis Coderre a toutefois rejeté cette comparaison. « Quand on veut faire des comparaisons entre le Centre Vidéotron et un stade, on fait totalement erreur. Ce sont deux sports totalement différents, deux types de gouvernance différents », a assuré Denis Coderre. Le maire indique que, contrairement au circuit Bettman, la Ligue de baseball n'imposerait pas à Montréal la construction d'un nouveau stade avant de lui accorder une nouvelle équipe. « On peut jouer au Stade olympique en attendant. Ça a un impact important. »

Motions battues

Denis Coderre a ainsi jugé prématuré de tenir un référendum, la nature de l'investissement public n'étant pas encore déterminée. Le conseiller de l'opposition Eric Alan Caldwell, qui avait déposé la motion, a indiqué que l'idée d'imposer un vote était justement de forcer le maire à mettre sur la table une proposition. La demande de Projet Montréal a été battue dans un vote par 44 élus, tandis que 19 l'ont appuyée.

La seconde motion, présentée par Vrai changement pour Montréal, était plus large, proposant d'imposer un référendum lorsqu'un investissement public sera requis. Le conseiller Steve Shannan réclamait en effet que « tout investissement dans la construction d'un stade ou d'une franchise de sport professionnel fasse l'objet d'un référendum de consultation ». Cette motion a connu le même sort que la première, battue par 42 élus tandis que 19 l'ont appuyée.

Ces deux motions ont été présentées à la suite de la sortie d'un groupe d'investisseurs plus tôt ce printemps disant être fin prêt au retour d'une équipe de la Ligue majeure de baseball à Montréal, mais qu'un financement public était incontournable.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer