La présidente des cols bleus de Montréal nie avoir commis des irrégularités

La présidente du Syndicat des cols bleus regroupés... (PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE)

Agrandir

La présidente du Syndicat des cols bleus regroupés de Montréal, Chantal Racette, à la sortie de l'assemblée générale qui s'est déroulée hier

PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

C'est dans la controverse que s'est déroulée l'assemblée générale du Syndicat des cols bleus regroupés de Montréal, hier après-midi.

La présidente, Chantal Racette, fait notamment face à des allégations de dépenses excessives.

En mêlée de presse à sa sortie de l'assemblée, la présidente a affirmé : « On ne pige pas dans la caisse, tout a été expliqué à l'exécutif et en assemblée. [...] C'est sûr que ça ne fait pas mon affaire. J'aimerais mieux que tout le monde soit uni. »

La présidente aurait utilisé l'argent du syndicat pour ses cotisations personnelles à son fonds de pension, a rapporté le Journal de Montréal.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer