Le YMCA du Complexe Guy-Favreau sauvé pour un an

« Nous avons écouté les préoccupations de la... (PHOTO ANDRÉ PICHETTE, LA PRESSE)

Agrandir

« Nous avons écouté les préoccupations de la collectivité et, par conséquent, avons conclu une entente avec le YMCA. Ce bail d'un an lui permettra de trouver une solution viable à long terme», a déclaré la ministre des Services publics et de l'Approvisionnement Judy M. Foote, dans un communiqué diffusé vendredi.

PHOTO ANDRÉ PICHETTE, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le centre sportif et communautaire YMCA du Complexe Guy-Favreau qui devait fermer ses portes à la fin du mois de mai obtient un sursis d'un an en vertu d'une entente de dernière minute avec Services publics et Approvisionnement Canada.

Le ministère fédéral a accepté de louer ses locaux situés dans le Quartier chinois à Montréal pour la somme symbolique d'un dollar. Le YMCA avait dû annoncer sa fermeture à la fin du mois de février en raison de la hausse importante des coûts de location. La facture s'élevait désormais à 240 000 $ par année dès cette année en raison de la fin d'une entente à bas coût de 10 ans avec Ottawa.

Depuis, des citoyens du quartier et des députés de l'opposition s'étaient mobilisés afin de convaincre le Ministère de changer son fusil d'épaule dans ce dossier.

« Nous avons écouté les préoccupations de la collectivité et, par conséquent, avons conclu une entente avec le YMCA. Ce bail d'un an lui permettra de trouver une solution viable à long terme», a déclaré la ministre des Services publics et de l'Approvisionnement Judy M. Foote, dans un communiqué diffusé vendredi.

Le président-directeur général des YMCA du Québec Stéphane Vaillancourt s'est réjoui de cette annonce dans un communiqué. « Il s'agit d'une excellente nouvelle pour nous, car cette année de sursis nous permettra de travailler avec nos partenaires pour redéfinir la vision et le mode de fonctionnement du centre communautaire et sportif YMCA au Complexe Guy-Favreau, avec le ferme espoir de trouver une solution viable à long terme. »

De 1986 à 2006, le YMCA du Complexe Guy-Favreau déboursait seulement un loyer symbolique d'un dollar. Le fédéral avait dû détruire des bâtiments du Quartier chinois à l'époque pour construire cet édifice abritant de nombreux ministères.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer