Forte opposition au budget 2017 de Montréal

L'opposition et les villes liées à Montréal critiquent fortement le budget 2017... (Photo Robert Skinner, archives La Presse)

Agrandir

Photo Robert Skinner, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'opposition et les villes liées à Montréal critiquent fortement le budget 2017 de l'administration Coderre. Projet Montréal et Vrai changement estiment que l'exercice ne répond pas à plusieurs enjeux pressants de la métropole, tandis que les maires des villes défusionnées dénoncent le manque de consultation.

Les 65 élus du conseil municipal de Montréal se prononcent cet après-midi sur le budget 2017 de la Ville. Après deux semaines d'étude, tant Projet Montréal que Vrai changement pour Montréal ont décidé de voter contre son adoption.

« C'est le quatrième budget [de l'administration Coderre], mais on se demande encore c'est quoi sa vision pour Montréal », déplore le conseiller Sylvain Ouellet, qui siège à la commission des finances pour Projet Montréal.

L'opposition officielle déplore que le budget ne propose aucune mesure pour freiner l'exode des jeunes familles vers la banlieue. Les plus récentes données démontrent que la métropole a perdu 14 500 citoyens en 2015 au profit de ses banlieues. Ce chiffre est en baisse par rapport au sommet de 24 000 observé il y a 10 ans, mais demeure élevé. Le parti de Valérie Plante juge aussi insuffisante l'annonce d'un financement additionnel de 36 millions dans les transports collectifs. « Alors que les pannes de métro se multiplient, que le service d'autobus a été réduit sur des dizaines de circuits, et que des autobus restent au garage par manque d'entretien, devrions-nous applaudir l'administration qui éteint le feu qu'elle a elle-même allumé et regardé brûler pendant trois ans ? », peut-on lire dans son rapport minoritaire.

Quant au statut de la métropole, annoncé la semaine dernière, Projet Montréal se dit grandement déçu. « On s'est fait répéter pendant trois ans que la loi sur la métropole allait tout régler : là on l'a et ça ne règle pas grand-chose », dénonce Sylvain Ouellet.

Vrai changement pour Montréal n'hésite pas à voir dans le statut de métropole un « échec des négociations avec Québec pour un nouveau modèle de financement ». Le parti dirigé par Justine McIntyre se désole également que les économies engendrées par les abolitions de postes soient pratiquement toutes annulées par de nouvelles embauches.

L'opposition de Projet Montréal et Vrai changement ne devrait pas bloquer l'adoption du budget 2017. Même si, sur papier, le maire Coderre n'est pas majoritaire à l'hôtel de ville, l'appui constant d'élus de tiers partis et indépendants devrait lui permettre de remporter le vote.

Fronde des villes liées

Les 15 villes liées à Montréal se prononceront quant à elles vendredi matin sur le budget 2017 de la métropole. Leur représentant, Georges Bourelle, maire de Beaconsfield, a d'ores et déjà annoncé son intention de voter contre. Il veut ainsi protester contre l'absence de consultation des villes défusionnées.

« On est très frustrés de l'approche de gouvernance, où on n'a pas un mot à dire. Le budget est fait sans aucune consultation de notre part », déplore M. Bourelle.

Le maire de Beaconsfield a proposé à la commission des finances de Montréal de revoir le mécanisme de préparation du budget, mais les représentants de l'administration Coderre s'y sont opposés.

L'opposition des villes liées ne devrait pas non plus bloquer l'adoption du budget 2017 puisque la Ville de Montréal détient la majorité des votes au conseil d'agglomération.

Portrait des taxes

Le compte de taxes moyen de Montréal continue peut-être à être le plus élevé parmi les grandes villes du Québec, mais les Montréalais pourront se consoler en se disant qu'ils n'écopent pas de la plus forte hausse de taxes en 2017. En effet, c'est plutôt à Gatineau que l'on observe la plus forte augmentation, tandis que Québec a décrété un gel des taxes.

Montréal

  • Variation des taxes résidentielles en 2017 :  +1,8 %
  • Compte de taxes moyen en 2017 : 3611 $ (pour la maison moyenne de 420 300 $)
  • Budget de fonctionnement : 5,3 milliards 

Québec

  • Variation des taxes résidentielles : 0 %
  • Compte de taxes moyen en 2017 : 2951 $ (pour la maison moyenne de 283 000 $)
  • Budget de fonctionnement : 1,419 milliard

Trois-Rivières

  • Variation des taxes résidentielles :  +0,9 %
  • Compte de taxes moyen en 2017 : 2563 $ (pour la maison moyenne de 178 000 $)
  • Budget de fonctionnement : 255,7 millions 

Laval

  • Variation des taxes résidentielles : +1,4 %
  • Compte de taxes moyen en 2017 : 2816 $ (pour la maison moyenne de 336 549 $)
  • Budget de fonctionnement : 825 millions

Saguenay

  • Variation des taxes résidentielles : +1,9 %
  • Compte de taxes moyen en 2017 : 2499 $ (pour la maison moyenne de 206 913 $)
  • Budget de fonctionnement : 324,9 millions 

Gatineau

  • Variation des taxes résidentielles : 2,9 %
  • Compte de taxes moyen en 2017 : 2661 $ (pour la maison moyenne de 237 700 $)
  • Budget de fonctionnement : 577,8 millions 

Longueuil

  • Variation des taxes résidentielles : +0,5 %
  • Compte de taxes moyen en 2017 : 2590 $ (pour la maison moyenne de 273 000 $)
  • Budget de fonctionnement : 402 millions

Terrebonne

  • Variation des taxes résidentielles : +0,7 %
  • Compte de taxes moyen en 2017 : 2857,59 $ (pour la maison moyenne de 285 700 $)
  • Budget de fonctionnement : 222 millions 




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer