Station Jean-Drapeau: 5 millions pour un ascenseur vers nulle part

À l'heure actuelle, il y a un ascenseur... (Photo André Pichette, Archives La Presse)

Agrandir

À l'heure actuelle, il y a un ascenseur à la station Berri-UQAM, mais il se rend seulement au niveau de la ligne orange. Rien n'est toutefois prévu pour atteindre la ligne jaune, ce qui rend inutile l'ajout d'un ascenseur à la station de métro Jean-Drapeau.

Photo André Pichette, Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La Société de transport de Montréal (STM) met en priorité l'ajout d'un ascenseur à la station de métro Jean-Drapeau, alors qu'il n'y a pas de débouchés prévus avant au moins cinq ans de part et d'autre de la ligne jaune pour permettre aux personnes à mobilité réduite de sortir des stations Berri-UQAM ou Longueuil-Université-de-Sherbrooke.

« On ne la comprend pas », a dit en soupirant Linda Gauthier, présidente du Regroupement des activistes pour l'inclusion au Québec (RAPLIQ). « On va demander à la STM que la station soit retirée de la liste et qu'une autre soit nommée. »

Le maire de Montréal, Denis Coderre, et le président du conseil d'administration de la STM, Philippe Schnobb, ont annoncé hier l'ajout d'ascenseurs dans 14 stations de métro d'ici 5 ans. Ce programme d'accessibilité universelle est possible grâce à une aide de 213 millions de Québec et d'Ottawa.

Les deux premières stations visées par le programme sont Jean-Talon (ligne bleue) et Jean-Drapeau. La STM a choisi les 14 stations « les plus faciles à réaliser de manière à maximiser les sommes disponibles », a précisé hier M. Schnobb en point de presse.

« De l'improvisation »

L'ajout d'un ascenseur dans une station de métro coûte en moyenne 10 millions. La station Jean-Drapeau a été sélectionnée dans ce programme, car des puits d'ascenseur ont déjà été construits lors de travaux réalisés entre février 2015 et 2016, a précisé Amélie Régis, porte-parole de la STM. Il reste 5 millions de travaux à effectuer pour avoir des ascenseurs fonctionnels à la station Jean-Drapeau.

« C'est de l'improvisation totale », dénonce Craig Sauvé, porte-parole de l'opposition officielle en matière de transport. 

« Est-ce qu'ils veulent juste avoir de belles statistiques ? Ça n'a pas de bon sens de mettre un ascenseur qui n'a aucune connectivité avec le reste du réseau. C'est 5 millions dans la toilette. »

Linda Gauthier remarque pour sa part qu'au cours des 10 dernières années, la station de métro Longueuil-Université-de-Sherbrooke a été rénovée à trois reprises et que malgré les demandes du RAPLIQ, des puits n'ont jamais été prévus en vue de l'ajout d'ascenseurs. La tâche aurait pourtant été facilitée par le fait qu'à 4,3 mètres, c'est l'une des stations les moins profondes, dit Mme Gauthier.

À l'heure actuelle, il y a un ascenseur à la station Berri-UQAM, mais il se rend seulement au niveau de la ligne orange. La STM prévoit d'ajouter un autre ascenseur à Berri-UQAM pour descendre au niveau de la ligne verte en 2019. Rien n'est toutefois prévu pour atteindre la ligne jaune, la plus profonde de la station.

Encore 22 ans

Le métro compte actuellement 10 stations munies d'ascenseurs. Trois stations font actuellement l'objet de travaux d'installation d'ascenseurs et six autres s'y ajouteront en vertu de programmes existants.

Au cours des dernières années, la STM affirme qu'elle jouissait d'un budget lui permettant d'installer en moyenne seulement un ascenseur par année. Grâce à une entente entre les gouvernements provincial et fédéral sur le financement des infrastructures de transports en commun, elle pourra désormais en réaliser deux, ce qui portera à 31 le nombre de stations universellement accessibles d'ici 2022.

Or, à ce rythme, il faudra encore 22 ans (d'ici 2038) avant que le métro de Montréal soit complètement accessible. Est-ce trop lent ?

« Je ne sais pas si c'est trop lent, mais sans cet argent, ça aurait été encore plus lent », a répondu le maire de Montréal, Denis Coderre, lors d'une conférence de presse à l'hôtel de ville. « Il y a toujours deux façons de traiter la nouvelle : de voir le problème ou de dire que finalement, on a des gouvernements qui se parlent. »

Votre station sera-t-elle bientôt universellement accessible?

Déjà accessibles

  • Montmorency (2007)
  • De la Concorde (2007)
  • Cartier (2007)
  • Lionel-Groulx (2009)
  • Berri-UQAM (ligne orange) (2009)
  • Henri-Bourassa (2010)
  • Côte-Vertu (2010)
  • Champ-de-Mars (2014)
  • Jean-Talon (ligne orange) (2015)
  • Snowdon (2016)

Travaux en cours

  • Rosemont (2016)
  • Place-d'Armes (2017)
  • Honoré-Beaugrand (2017)

D'ici 2020*

  • Du Collège (2018)
  • Bonaventure (2018)
  • Viau (2019)
  • Vendôme (2019)
  • Berri-UQAM (ligne verte) (2019)
  • Mont-Royal (2020)

*Travaux planifiés dans le cadre de programmes existants

D'ici 2022*

  • Jean-Drapeau
  • Angrignon
  • Jean-Talon (ligne bleue)
  • Jolicoeur
  • Place-des-Arts
  • Namur
  • Outremont
  • Université-de-Montréal
  • Radisson
  • Place-Saint-Henri
  • Préfontaine
  • McGill
  • Villa-Maria
  • D'Iberville

*Liste des 14 stations sélectionnées par le programme Accessibilité métro

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer