Un trou inquiétant qui traverse le temps sur la rue Saint-Denis

Jusqu'à ce week-end, l'arrondissement du Plateau-Mont-Royal jugeait bon d'utiliser un... (PHOTO MARTIN TREMBLAY, LA PRESSE)

Agrandir

Jusqu'à ce week-end, l'arrondissement du Plateau-Mont-Royal jugeait bon d'utiliser un cône pour signaler la présence d'un trou dans la chaussée à l'angle des rues Saint-Denis et de l'avenue des Pins, jugeant que sa réparation n'était pas prioritaire.

PHOTO MARTIN TREMBLAY, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Ce trou a beau être assez gros - et profond - pour avaler le cône installé pour signaler sa présence, sa réparation n'est pas jugée prioritaire.

L'arrondissement du Plateau-Mont-Royal a décidé d'attendre la fin du vaste chantier de la rue Saint-Denis avant d'effectuer ces autres travaux correctifs qui s'imposent depuis plus de deux ans. On voulait ainsi éviter de nuire davantage à la circulation dans ce secteur malmené par les travaux, la réparation nécessitant d'excaver la rue Saint-Denis sur une largeur de 6 mètres, à l'angle de l'avenue des Pins.

« C'est un secteur névralgique, alors on a préféré attendre pour éviter d'en rajouter, dit Michel Tanguay, porte-parole du Plateau. Des fois, les gens voient des cônes et se disent que [les cols bleus] ne font rien. Mais si on rentre là, il va y en avoir plus encore qui vont sacrer. »

«Encore plein de trous»

Pour sa part, Suzanne Lareau, présidente de Vélo Québec, craint pour la sécurité des usagers de la route. « C'est un danger pour les cyclistes. Quelqu'un roule là dedans et c'est sûr qu'il plante, craint-elle. Si ce n'est pas une priorité, je ne sais pas ce que ça prend. »

« Il ne faut pas attendre que quelqu'un se blesse, poursuit Mme Lareau. Je ne comprends pas qu'on laisse des nids-de-poule béants comme cela dans les rues. Je comprends que la Ville peut être débordée au printemps, mais ça devrait être réglé quand on arrive à l'été. Là, on est en octobre et il y en a encore plein de ces trous. J'en croise tous les jours. »

La petite histoire d'un gros trou

AOÛT 2014

Au printemps 2014, un affaissement se produit à l'intersection des rues Saint-Denis et des Pins. C'est un drain de puisard qui aurait cédé. Une plaque d'acier a alors été placée pour recouvrir l'endroit en attendant qu'il soit réparé. Un cône est également présent pour signaler cet obstacle.

MAI 2015

Près d'un an plus tard, on ne voit plus de cône, mais la plaque d'acier est toujours présente. 

AVRIL 2016

Au cours de l'hiver, l'arrondissement du Plateau a effectué une réparation. Le puisard qui a cédé a complètement disparu pour être recouvert d'une couche d'asphalte. Cette réparation ne fera toutefois pas long feu.

JUILLET 2016

Une portion des égouts a cédé, si bien qu'un nouvel affaissement est survenu à cet endroit. Pour une raison inexpliquée, les cônes installés pour baliser le trou ont été enlevés à la fin de l'été, selon un commerçant du secteur. Puis cette semaine, la Ville a peint les rebords du trou en orange et mis un nouveau cône. Celui-ci a toutefois la vie dure. Lors d'un passage de La Presse, celui-ci était tombé à l'intérieur du trou. Des véhicules provenant de l'avenue des Pins et bifurquant sur Saint-Denis frappaient le trou. Le Plateau prévoit mettre une barrière sous peu.

11 OCTOBRE 2016

Après avoir reçu un appel de La Presse pour obtenir des explications sur la présence de ce trou en pleine rue Saint-Denis, le Plateau a recouvert celui-ci d'une plaque d'acier au cours de la fin de semaine. On envisage également d'installer un Jersey, soit une barrière de béton, pour s'assurer qu'aucun véhicule ne roule sur cette portion de rue. Un coup d'oeil à l'intérieur du trou permet en effet de constater la présence d'un important vide sous la chaussée, ce qui crée un risque d'affaissement.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer