Fusillades: les citoyens de Rosemont réclament la paix

Le tiers des fusillades survenues à Montréal au... (PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Le tiers des fusillades survenues à Montréal au cours des six derniers mois ont eu lieu dans Rosemont.

PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Une centaine de personnes ont marché dans les rues de l'arrondissement Rosemont-La-Petite-Patrie, samedi après-midi. Un rassemblement organisé pour véhiculer un message de paix dans le quartier qui a récemment été le théâtre d'actes de violence répétés. 

Le comité organisateur déplore que le tiers des fusillades survenues à Montréal ces six derniers mois aient eu eu lieu dans le quartier, notamment près des Habitations Rosemont. Les suspects présumés seraient principalement de jeunes adultes. L'initiative d'une marche pour la paix est venue de la Maison des jeunes Le Bunker. Rapidement, les autres organismes communautaires du quartier ont joint leurs efforts.

« C'était pour rassurer les citoyens pour leur montrer qu'on est solidaire. [...] On voulait occuper l'espace et montrer qu'on est là, qu'il y a des familles, des étudiants, des aînés, des bébés... dans le quartier. C'était une voix pour les citoyens, pour un Rosemont sans violence », a expliqué la porte-parole du comité Rosemont en Paix, Eva-Marie Louis.

Les manifestants se sont rassemblés au coin de la rue Bellechasse et de la 18e avenue en fin d'après-midi. Le groupe est descendu jusqu'à Rosemont, en passant devant les Habitations Rosemont, est remonté par la 21e avenue pour terminer son déplacement au parc avec des festivités.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer