Moins de neige, plus de remorquages

Montréal a reconnu avoir effectué plus de 26 000... (Photo Robert Skinner, archives La Presse)

Agrandir

Montréal a reconnu avoir effectué plus de 26 000 remorquages, soit plus de 6500 en moyenne lors de chacune des quatre opérations de chargement de la neige.

Photo Robert Skinner, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le nombre de remorquages a augmenté cet hiver à Montréal alors que la Ville s'était donné comme objectif d'en réduire le nombre afin de minimiser les retards dans ses opérations de déneigement. Cette augmentation survient alors que la métropole a pourtant connu un hiver plus doux et avec moins de précipitations qu'à l'habitude.

Montréal a reconnu avoir effectué plus de 26 000... (Photo Martin Chamberland, archives La Presse) - image 1.0

Agrandir

Montréal a reconnu avoir effectué plus de 26 000 remorquages, soit plus de 6500 en moyenne lors de chacune des quatre opérations de chargement de la neige.

Photo Martin Chamberland, archives La Presse

La métropole a fait un bilan hier des opérations de déneigement cet hiver alors qu'une nouvelle politique de déneigement entrait en vigueur. Montréal a reçu cet hiver 197 cm de neige, soit un peu moins que la moyenne de 215 cm.

Si les opérations se sont globalement bien déroulées - l'hiver ayant été anormalement clément -, Montréal a reconnu avoir effectué plus de 26 000 remorquages, soit plus de 6500 en moyenne lors de chacune des quatre opérations de chargement de la neige. C'est nettement plus que les 5000 remorquages observés dans le passé. « C'est beaucoup », a reconnu Guylaine Brisson, directrice du Service de la concertation des arrondissements.

La Ville estime que ce résultat pourrait s'expliquer par la faible quantité de précipitations. « Les convois avancent plus rapidement quand il y a peu de neige, alors il se peut que les gens se soient fait prendre en pensant qu'ils avaient du temps », a analysé Mme Brisson.

L'administration Coderre souhaite améliorer les opérations de communication pour sensibiliser les Montréalais à l'importance de laisser la voie libre aux camions lors des opérations de chargement de la neige afin d'éviter de les ralentir.

Ironiquement, le message ne semble pas mal passer uniquement auprès des citoyens : la responsable a glissé lors de sa présentation aux membres de l'administration Coderre que des directeurs de la Ville s'étaient eux-mêmes fait remorquer cet hiver.

Info-neige peu utilisée

L'application Info-Neige, qui devait contribuer à réduire le nombre de remorquages en permettant aux citoyens de suivre en temps réel l'évolution des opérations de déneigement, demeure peu utilisée. Téléchargée à 117 000 reprises, l'application compte en réalité 23 000 « utilisateurs actifs ».

L'application peine encore à refléter la réalité du terrain, de nombreux citoyens s'étant plaints au 311 de la différence entre l'information d'Info-Neige et l'état réel des rues ou les interdictions de stationnement. « Malgré une amélioration marquée, la précision et les délais de saisie restent à améliorer », a reconnu Guylaine Brisson.

Quant à la nouvelle politique de déneigement, Montréal s'en est dit globalement satisfait même si quelques améliorations devront être apportées. Les arrondissements devront revoir leurs façons de faire puisque certains ne sont pas parvenus à respecter l'objectif de déblayer en 36 heures les voies prioritaires.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer