Les ingénieurs en grève maintiennent la pression

Une partie des 440 grévistes a manifesté ce matin... (PHOTO PATRICK SANFAÇON, LA PRESSE)

Agrandir

Une partie des 440 grévistes a manifesté ce matin près des travaux de transformation de l'autoroute Bonaventure en boulevard urbain.

PHOTO PATRICK SANFAÇON, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Après avoir cassé des casques de construction à coup de marteau-piqueur devant l'hôtel de ville hier, les ingénieurs de la Ville de Montréal en grève depuis hier maintiennent la pression en manifestant devant divers chantiers de la métropole.

Une partie des 440 grévistes a manifesté ce matin près des travaux de transformation de l'autoroute Bonaventure en boulevard urbain. Ils veulent ainsi dénoncer l'administration Coderre qui a, selon eux, des demandes excessives dans les négociations pour le renouvellement de leur convention collective, échue depuis plus de 5 ans. Leur syndicat indique que la Ville réclame une diminution de 9 % de leur rémunération. 

La moitié des chantiers de Montréal sont paralysées en raison de ce débrayage, les ingénieurs étant responsables de la surveillance des travaux. L'administration Coderre espère un règlement rapide, mais dit vouloir respecter la capacité de payer des Montréalais.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer