Le projet de prolongement de la ligne jaune au point mort

Alors que le gouvernement Couillard s'est récemment engagé à réaliser... (PHOTO ALAIN ROBERGE, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

PHOTO ALAIN ROBERGE, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Alors que le gouvernement Couillard s'est récemment engagé à réaliser prochainement le prolongement de la ligne bleue du métro de Montréal vers Anjou, celui de la ligne jaune, attendu depuis des lustres à Longueuil, est au point mort, a dit essentiellement mardi le ministre des Transports Jacques Daoust qui concentre tous ses «efforts» sur la ligne bleue.

Le ministre a été pilonné de questions par la députée péquiste Martine Ouellet au sujet du prolongement de la ligne jaune lors de l'étude des crédits budgétaires 2016-2017 du Ministère des Transports.

«On comprend que la ligne bleue, entre le moment où on décide de la faire et le moment où on va commencer à circuler en métro, on va avoir eu le temps de s'occuper de la ligne jaune. Mais on ne les prendra pas en parallèle. Ce serait fort surprenant. On parle d'un horizon de temps qui excède 5 ans. 

«[...] Actuellement, on focalise sur la ligne bleue. Ça ne veut pas dire qu'on ne s'occupera pas de la ligne jaune. On n'attendra pas 5 ans, on n'attendra pas d'avoir réalisé le projet de la ligne bleue», a affirmé le ministre Daoust. 

Par ailleurs, le projet de train léger sur rail (SLR) sur le nouveau pont Champlain sera «annoncé prochainement», a dévoilé Jacques Daoust. Il expliquait alors que le prolongement de la ligne jaune devait attendre, notamment pour évaluer les «interconnections avec le SLR».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer