Mairie de Montréal-Nord: Coderre choisit une candidate de 34 ans

Denis Coderre aux côtés de la candidate Christine... (PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE)

Agrandir

Denis Coderre aux côtés de la candidate Christine Black, samedi matin.

PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Denis Coderre a fait «preuve d'audace» en se tournant vers une néophyte de la politique pour représenter son parti dans son fief de Montréal-Nord. C'est la jeune Christine Black, directrice depuis 10 ans du Centre des jeunes L'Escale dans le quartier, qui tentera de succéder à l'ex-maire Gilles Deguire, accusé d'agression sexuelle.

«On est allée chercher la meilleure», s'est félicité le maire de Montréal, en point de presse samedi matin dans un restaurant du boulevard Pie-IX, devant une vingtaine d'élus et de militants.

Denis Coderre, député fédéral pendant 16 ans de la circonscription locale de Bourassa, a vanté le «travail colossal» accompli par Christine Black dans la communauté. La femme de 34 ans réside dans le quartier du nord-est de l'île depuis 14 ans. Elle fait en ce moment une maîtrise en administration publique, concentration santé et services sociaux.

«Les diverses communautés culturelles de Montréal-Nord sont extrêmement importantes pour moi. C'est une richesse sur laquelle il faut compter et qui me tient énormément à coeur», a déclaré la candidate à l'élection partielle du 24 avril qui s'est dite «très fière» d'avoir la chance de représenter l'arrondissement. 

«Nous avons des défis à relever. Il y a une jeunesse qui se cherche dans certains milieux. Il y a des réalités de pauvreté. On ne se met pas la tête dans le sable. On contrôle cette situation et on est en mode solution. Et la solution aujourd'hui s'appelle Christine Black», a affirmé Denis Coderre.

L'ex-maire de l'arrondissement de Montréal-Nord, Gilles Deguire, s'était représenté à la mairie avec l'Équipe Denis Coderre en 2013. En janvier dernier, il a démissionné de son poste, alors qu'il était accusé d'agression sexuelle et d'attouchements sur un mineur de moins de 16 ans. Ces crimes auraient été commis entre le 1er décembre 2013 et le 23 octobre 2015.

La décision de remplacer ce vétéran politicien - un «individu qui a posé des gestes» -  par une jeune néophyte n'a «rien à voir avec M. Deguire», a assuré Denis Coderre. «Ça, c'est un autre dossier. J'ai vécu 42 ans à Montréal-Nord. Toute candidature s'explique. On a besoin de plus de femmes en politique, on a besoin de plus de jeunes. On a besoin de démontrer une profondeur, un renouvellement et de sortir des sentiers battus, de faire preuve d'audace. Je ne regarde pas le passé. Le passé est fait. Je regarde vers l'avenir. [...] Chaque événement est un chapitre. Ce chapitre-là est pour moi terminé», a-t-il affirmé. 

Que Christine Black n'ait jamais fait de politique ne fait aucune différence, a martelé Denis Coderre en point de presse. «Elle a un jugement et un discernement exceptionnel. Elle a une qualité qui est chère pour moi : la proximité avec le milieu. Et Montréal-Nord vit des défis, on regarde les statistiques, la pauvreté, en terme d'aide à la jeunesse, en terme de défis sociaux.» 

Le parti d'opposition Projet Montréal choisira dans les prochains jours son candidat en vue de l'élection partielle du 24 avril.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer