L'opposition à l'interdiction des sacs de plastique s'intensifie dans la CMM

L'Association canadienne des sacs de plastique a de... (PHOTO DAVID BOILY, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

L'Association canadienne des sacs de plastique a de son côté envoyé hier un avis juridique à la Ville de Brossard, qui a annoncé son intention d'adopter un règlement pour les interdire dès l'automne. L'industrie juge que cette démarche est un « exercice abusif et déraisonnable des pouvoirs de la ville » et déplore l'absence de consultation.

PHOTO DAVID BOILY, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'opposition à l'interdiction des sacs de plastique à partir d'avril 2018 dans toute la région de Montréal s'intensifie. L'industrie du commerce de détail a rencontré le maire Denis Coderre pour le convaincre d'y renoncer tandis que la Ville de Brossard a reçu un avis juridique la sommant d'abandonner l'interdiction prévue dès l'automne prochain sur son territoire.

Le 14 janvier, le Conseil canadien du commerce de détail a rencontré le maire Denis Coderre pour lui exposer son opposition au projet d'interdiction des sacs de plastique. « On a proposé d'avoir des discussions avec l'industrie pour trouver de meilleures solutions à mettre en place », dit la vice-présidente de l'organisation, Nathalie St-Pierre.

Pionnier au Québec dans la facturation des sacs de plastique, le géant de l'alimentation Loblaw était également présent à la rencontre avec le maire Coderre. Même si son magasin de Sherbrooke a complètement cessé d'utiliser les sacs de plastique depuis 2008, l'entreprise s'oppose à l'interdiction complète de ceux-ci. Elle vient d'ailleurs de s'inscrire au Registre des lobbyistes du Québec en affirmant vouloir convaincre les élus montréalais de renoncer au bannissement.

Loblaw préconise davantage les mesures volontaires, elle qui avait d'ailleurs été la première grande entreprise de l'alimentation au Québec à facturer 5 cents chaque sac de plastique aux clients qui en voulaient. Depuis, l'entreprise dit avoir « évité la distribution de 7,3 milliards de sacs de plastique ».

L'Association canadienne des sacs de plastique a de son côté envoyé hier un avis juridique à la Ville de Brossard, qui a annoncé son intention d'adopter un règlement pour les interdire dès l'automne. L'industrie juge que cette démarche est un « exercice abusif et déraisonnable des pouvoirs de la ville » et déplore l'absence de consultation.

La région de Montréal maintient le cap

Pour l'instant, tant Denis Coderre que Brossard ne montrent pas de signes de vouloir changer d'avis. « Les municipalités de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) maintiennent le cap vers l'interdiction des sacs de plastique à usage unique qui ne sont pas pleinement recyclables d'ici avril 2018 », a d'ailleurs déclaré hier le maire de Montréal.

Les élus de la région ont d'ailleurs mis sur pied un groupe de travail qui doit préparer d'ici décembre 2017 un règlement type que pourront ensuite adopter les 82 municipalités de la CMM. Tout comme dans la ville de Montréal, l'interdiction des sacs de plastique y entrerait en vigueur en avril 2018.

Malgré l'avis juridique reçu hier, « la Ville continue, le conseil municipal garde le cap », selon Alain Gauthier, directeur des communications de Brossard. Le règlement sur les sacs de plastique doit être adopté mardi soir par les élus et entrera en vigueur le 1er septembre prochain, soit près d'un an et demi avant son entrée dans le reste de la région.

Rappelons que cette réflexion sur l'interdiction des sacs de plastique avait été lancée par le maire Denis Coderre à la surprise générale, en novembre 2014. « Qu'est-ce qu'on fait avec les sacs de plastique dans les dépanneurs, dans les épiceries ? Je pense qu'il est temps d'avoir une discussion là-dessus. Personnellement, je pense qu'on devrait les bannir, mais on va faire les choses correctement », avait-il lancé.

Un an plus tard, le groupe d'élus mandaté par Montréal pour étudier la question a recommandé de les interdire. L'administration Coderre doit remettre sous peu ses recommandations à l'égard de ce rapport et annoncer comment elle procédera pour en arriver à l'adoption d'un règlement.

1,4 à 2,7
milliards
Nombre de sacs en plastique distribués au Québec chaque année, selon la CMM.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer