Nouveau garage de la STM: la facture gonfle de 45 millions

Le conseil d'administration de la Société de transport... (PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Le conseil d'administration de la Société de transport de Montréal a approuvé, mercredi, un règlement d'emprunt pour faire passer le budget du projet de 350 millions à 394,5 millions, une augmentation de 12,7 % par rapport au coût prévu lors de l'annonce du projet, il y a seulement trois mois.

PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Bruno Bisson
La Presse

La conception et la construction d'un nouveau garage souterrain pour les voitures du métro de Montréal coûtera presque 45 millions de plus que prévu en raison d'équipements de voies nécessaires au retournement des rames à la station Côte-Vertu, dans l'arrondissement de Saint-Laurent, à l'extrémité ouest de la ligne orange.

Le conseil d'administration de la Société de transport de Montréal (STM) a approuvé, mercredi, un règlement d'emprunt pour faire passer le budget du projet de 350 millions à 394,5 millions, une augmentation de 12,7 % par rapport au coût prévu lors de l'annonce du projet, il y a seulement trois mois.

Le conseil de la STM a du même souffle autorisé des dépenses de 29,5 millions pour acquérir deux grands terrains à proximité de la station Côte-Vertu, et retenir les services de professionnels « pour débuter la préparation des plans et devis » de ce futur garage, dont la construction devrait commencer dès 2017, pour une mise en service prévue en 2020.

Les terrains acquis par la STM au coût de 7,5 millions sont situés au nord du boulevard Thimens, entre le boulevard Marcel-Laurin et la rue Grenet, dans l'arrondissement de Saint-Laurent. Ils appartenaient auparavant à la société pharmaceutique Pfizer.

Nouvelles voitures à garer

La STM a besoin d'un nouveau garage pour loger une partie des nouvelles voitures Azur qui seront mises en service à partir de cette année dans le réseau du métro.

Avec la livraison progressive des 468 nouvelles voitures Azur attendues et la mise à la retraite des 336 voitures MR-63, qui accuseront 50 ans de service cette année, le parc de voitures du métro va passer de 760 à 891 voitures, d'ici 2018. La capacité des quatre garages actuels du métro sera alors dépassée.

Ce projet majeur d'investissements dans les infrastructures du métro ne figurait pas dans les plans à court ou moyen terme de la STM ni dans les budgets du Plan québécois des infrastructures 2015-2025, il y a un an à peine. Il a toutefois été mis sur une voie accélérée à la fin de 2014 lorsqu'il est devenu évident que le prolongement de la ligne bleue (numéro 5) du métro jusqu'à Anjou, qui prévoyait la construction d'un garage, ne se réaliserait pas d'ici 2020, comme on l'avait, brièvement, imaginé.

« Dans nos réflexions initiales, explique une porte-parole de la STM, Amélie Régis, nous avions évalué les possibilités de construire un garage, au coût de 350 millions, ou de construire un garage avec une troisième voie et un troisième quai à la station Côte-Vertu, à un coût de 470 millions.

« Après une évaluation plus poussée, poursuit-elle, nous avons opté pour une solution mitoyenne qui permet de répondre à nos besoins jusqu'en 2036, incluant les besoins liés au prolongement de la ligne bleue (no 5). »

Ces équipements, et les travaux qui en découlent, n'étaient pas prévus dans le budget original de 350 millions, et expliquent l'augmentation du coût du projet à 394,5 millions, selon la STM.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer