Brève fermeture de l'avenue du Parc, plusieurs collisions en banlieue

L'avenue du Parc a été fermée ce matin... (PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE)

Agrandir

L'avenue du Parc a été fermée ce matin entre les avenues des Pins et du Mont-Royal.

PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La circulation a dû être interrompue ce matin sur l'avenue du Parc à Montréal en raison de la chaussée rendue trop glissante par la pluie verglaçante s'abattant sur le sud du Québec la région montréalaise. Malgré les conditions routières difficiles, Le SPVM ne rapporte toutefois pas d'accident sur son réseau, mais la Sûreté du Québec rapporte de nombreuses collisions et sorties de route dans les couronnes nord et sud de la métropole.

Les policiers montréalais ont décidé de procéder à la fermeture de l'avenue du Parc quand ils ont constaté que les véhicules lourds, comme les autobus de la Société de transport de Montréal, n'arrivaient plus à grimper la pente se situant entre les avenues des Pins et du Mont-Royal. À l'inverse, les véhicules qui descendaient en direction sud éprouvaient d'importantes difficultés à freiner.

Pour éviter des collisions, la circulation a été interrompue dans cette portion de l'avenue du Parc le temps que les employés des travaux publics déglacent la chaussée. Une opération d'épandage de sel a eu lieu et la circulation a été rétablie vers 9h25.

Si le SPVM ne déplore pour le moment aucun accident, il en va tout autrement pour la Sûreté du Québec, qui supervise la circulation dans le réseau autoroutier de la grande région de Montréal. De multiples collisions et sorties de routes sont survenues dans les couronnes nord et sud. Celles-ci auraient entraîné seulement des dommages matériels, aucun blessé n'ayant été rapporté pour le moment.

La SQ invite les automobilistes à ralentir et à faire preuve d'une plus grande prudence en raison de la pluie verglaçante qui continue à tomber et à rendre la chaussée extrêmement glissante. «Les gens doivent adapter leur conduite, surtout en conservant une distance sécuritaire. Quand vient le temps de freiner en urgence, si la distance est trop courte, il y a un risque de collision», dit le sergent Claude Denis, de la SQ. Celui-ci souligne que les automobilistes s'exposent à une contravention s'ils suivent de trop près, en vertu du Code de la sécurité routière.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer