• Accueil > 
  • Actualités > 
  • Montréal 
  • > Place Jacques-Cartier: Coderre «insultant» et «irrespectueux» envers les restaurateurs 

Place Jacques-Cartier: Coderre «insultant» et «irrespectueux» envers les restaurateurs

La place Jacques-Cartier est l'endroit le plus fréquenté... (PHOTO DAVID BOILY, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

La place Jacques-Cartier est l'endroit le plus fréquenté par les touristes à Montréal. L'été, on y recense un flot de 2000 à 4300 piétons par heure.

PHOTO DAVID BOILY, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

En faisant une blague sur les «concours d'équilibre» que pourraient se livrer les serveurs sur la future place Jacques-Cartier, Denis Coderre a tenu des propos «insultants», «irrespectueux» et profondément «irritants», dénonce l'Association des restaurateurs du Québec (ARQ).

«Vous traitez de manière frivole et sans importance le fait que les serveuses et serveurs auront à traverser un corridor piétonnier d'une largeur de 7 mètres entre l'établissement et les terrasses situées au centre de la place, allant même parler de concours d'équilibre», écrit François Meunier, vice-président aux affaires publiques et gouvernementales de l'ARQ dans une lettre qu'il a fait parvenir au maire lundi.

«Dans les circonstances et considérant votre fonction, nous aurions jugé davantage approprié d'entendre de votre bouche des propos empreints de compréhension», ajoute-t-il.

La semaine dernière, la Ville a présenté aux médias et aux commerçants de la place Jacques-Cartier son concept en vue du réaménagement de la place qui sera inaugurée en 2017 à l'occasion du 375e anniversaire de Montréal. Les nouvelles terrasses seront vitrées et coiffées de toitures de zinc qui imiteront les anciens toits des marchés publics.

Déplacement des terrasses

Pour lui donner un nouveau souffle, la Ville mise sur la remise en valeur des façades patrimoniales des bâtiments de la place en déplaçant les terrasses présentement adossées aux commerces sept mètres vers le centre, en contre-allée. «Honnêtement, c'est laitte», avait alors commenté le maire Coderre au sujet des auvents multicolores des terrasses qui masquent actuellement les devantures des restaurants. «On va peut-être échapper une couple d'assiettes, peut-être. On fera un concours d'équilibre. Ça fera partie des célébrations du 375e: de se promener sept mètres avec une assiette, sans qu'elle tombe», avait-il ajouté à la blague.

Selon l'ARQ, le déplacement des terrasses vers le centre de la place forcera les restaurateurs à changer leur menu, sans quoi ils risquent de servir de la nourriture de moindre qualité lorsqu'il pleut ou fait froid.

«Le déplacement des terrasses constituera non seulement un défi d'organisation du travail et de qualité du service à la clientèle, mais il constituera aussi un enjeu de taille sur le plan de nos travailleuses et de nos travailleurs, écrit M. Meunier dans sa lettre. Le risque pour les serveurs pourrait amener une intervention de la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité au travail qui pourrait imposer, au nom de la sécurité des travailleurs, autant de mesures de protection coûteuses pour le restaurateur.»

La place Jacques-Cartier est l'endroit le plus fréquenté par les touristes à Montréal. L'été, on y recense un flot de 2000 à 4300 piétons par heure.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer