Haltes-chaleur: plus de flexibilité en fonction de la température

Une entente est finalement intervenue afin de permettre l'ouverture, sur une... (PHOTO ANDRÉ PICHETTE, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

PHOTO ANDRÉ PICHETTE, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Une entente est finalement intervenue afin de permettre l'ouverture, sur une plus longue période, des deux haltes-chaleur se trouvant à Montréal.

Le Réseau d'aide aux personnes seules et itinérantes de Montréal (RAPSIM) se félicite de l'accord conclu entre la Ville de Montréal et les organismes s'occupant de la gestion des haltes-chaleur et qui fait passer de -27 degrés Celsius ressentis à -20 degrés ressentis le seuil permettant l'ouverture de ces lieux temporaires, complémentaires aux autres refuges et services existants.

L'un des établissements est localisé à l'église St. Michael's, non loin de la station de métro Place des Arts au centre-ville, et l'autre, l'Anonyme, se trouve sur le boulevard Pie-IX, près de la rue Ontario, dans un immeuble abritant autrefois la station de radio communautaire CIBL, dans l'est de la métropole.

Les contrats de la Ville avec les deux organismes en question seront modifiés pour tenir compte du nouvel engagement de l'administration Coderre.

Le porte-parole du RAPSIM, Pierre Gaudreau, a dit qu'un seuil de moins 15 degrés Celsius ressentis aurait été préférable pour aider les gens vulnérables. Pour les itinérants, rappelle-t-il, il y a des risques majeurs pour la santé, comme des engelures ou des problèmes respiratoires, avec des températures froides comme celles prévues la semaine prochaine.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer