Le SPVM doit remplacer des étuis en bon état

Le nouvel étui, le Safariland 7TS, est spécifiquement... (PHOTO SARAH MONGEAU-BIRKETT, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Le nouvel étui, le Safariland 7TS, est spécifiquement conçu pour les forces policières. Selon le fabricant, celui-ci peut résister au froid jusqu'à -45C -et jusqu'à 150C.

PHOTO SARAH MONGEAU-BIRKETT, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Les policiers montréalais recevront de nouveaux étuis pour leur arme de service même si leur ancien est encore en bon état.

La Ville de Montréal vient en effet d'accorder un contrat de 271 000$ à une firme ontarienne pour l'achat de 3500 étuis. Le remplacement de cette pièce d'équipement s'imposait après la décision du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) de changer prématurément son arme de service, le nouveau pistolet -Glock 19- n'étant pas compatible avec les étuis actuels.

Cette facture de 271 000$ vient s'ajouter aux 3,3 millions que coûte le remplacement des 4900 pistolets en service depuis seulement 12 ans. Reste que la note est moins élevée que prévu. Montréal avait évalué qu'il lui en coûterait 25% de plus pour acheter ces étuis, mais la décision d'en acheter 3500 d'un seul coup pourrait avoir incité le seul fournisseur à s'être manifesté à réduire la facture.

Le nouvel étui, le Safariland 7TS, est spécifiquement conçu pour les forces policières. Selon le fabricant, celui-ci peut résister au froid jusqu'à -45C -et jusqu'à 150C, une température toutefois moins probable dans les rues de Montréal...

Les anciens étuis étant encore en bon état, Montréal envisage de les vendre -sans garantie- à d'autres corps policiers.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer