Atterrissage d'urgence à Montréal: aucun colis suspect n'a été trouvé

British Airways assurait collaborer de près avec les... (PHOTO CARL DE SOUZA, archives AFP)

Agrandir

British Airways assurait collaborer de près avec les autorités canadiennes.

PHOTO CARL DE SOUZA, archives AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
DORVAL

Un avion de British Airways s'est posé d'urgence à Montréal mercredi matin après un appel téléphonique annonçant qu'il transportait une bombe. Les vérifications menées jusqu'en début d'après-midi se sont toutefois avérées négatives, selon Aéroports de Montréal (ADM).

Le Groupe tactique d'intervention du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) poursuivait différentes inspections de l'appareil, mais celle des bagages est terminée.

Le vol BA274 avait décollé de l'aéroport McCarran de Las Vegas et devait se rendre à l'aéroport Heathrow de Londres. Il a été dérouté tôt mercredi matin vers l'aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau, à Montréal.

Selon le directeur aux communications chez Aéroports de Montréal, François Asselin, l'aéroport de Montréal fait partie d'une liste d'aéroports auxquels les pilotes ont accès en cas d'urgence, comme ce fut le cas mercredi. L'aéroport est en mesure de répondre à un tel appel d'urgence et aucune opération n'a été perturbée, puisque les deux pistes sont demeurées fonctionnelles, selon M. Asselin.

L'intervention du SPVM a été demandée à 5h15, soit une quarantaine de minutes avant l'arrivée de l'avion sur la piste.

Il y avait 312 passagers et une quinzaine de membres d'équipage à bord du Boeing 747 lorsque l'évacuation a eu lieu, selon ADM. Peu après, des agents spécialisés du SPVM, des chiens et des employés d'ADM sont montés à bord de l'appareil de British Airways afin de procéder à un examen minutieux.

Le SPVM a affirmé que l'évacuation s'était déroulée dans le calme, sans incident et sans faire de blessé.

Les autorités policières n'ont pas révélé la provenance de l'appel de menaces.

Le transporteur British Airways a indiqué dans un courriel à La Presse Canadienne avoir pris cette décision par mesure préventive et a précisé que l'opération s'était bien déroulée.

Les passagers ont eu droit à une chambre d'hôtel et pourront repartir à bord d'un autre vol dès que possible, a assuré le transporteur.

British Airways a également mentionné qu'elle collaborait de près avec les autorités canadiennes.

Selon le directeur aux communications chez ADM, certains passagers pourront quitter Montréal dès mercredi soir.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer