Une imposante bataille de pistolets à eau sur la glace

Le 15 mai dernier, un groupe d'amis a... (PHOTO TIRÉE DE LA PAGE FACEBOOK DE L'ÉVÉNEMENT)

Agrandir

Le 15 mai dernier, un groupe d'amis a créé une page Facebook pour annoncer leur intention d'organiser une bataille de fusils à eau le 4 juillet au parc Lafontaine. Le petit groupe a rapidement fait boule de neige si bien que, moins de deux semaines après la création de l'événement, plus de 25 000 personnes avaient annoncé leur intention d'y prendre part.

PHOTO TIRÉE DE LA PAGE FACEBOOK DE L'ÉVÉNEMENT

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Une imposante bataille de pistolets à eau qui se préparait samedi au parc Lafontaine a été mise sur la glace en raison du nombre trop élevé de personnes qui souhaitaient y prendre part. Les policiers restent néanmoins sur les dents, plusieurs des 39 000 participants annoncés disant tout de même compter se présenter.

Le 15 mai dernier, un groupe d'amis a créé une page Facebook pour annoncer leur intention d'organiser une bataille de fusils à eau le 4 juillet au parc Lafontaine. Le petit groupe a rapidement fait boule de neige si bien que, moins de deux semaines après la création de l'événement, plus de 25 000 personnes avaient annoncé leur intention d'y prendre part.

Cette soudaine popularité n'est pas passée inaperçue auprès de l'arrondissement du Plateau-Mont-Royal qui a avisé les organisateurs que ceux-ci devaient obtenir un permis. Après quelques échanges, les organisateurs ont finalement décidé ce matin de reporter l'événement à 2016 en raison des 39 000 participants annoncés.

«Nous n'allons pas pouvoir faire l'événement cette année en raison de l'immense popularité engendrée et des longues procédures pour l'acquisition de différents permis. C'est plate, on le sait. Y'a aussi le fait que c'était considéré comme une «manifestation publique non annoncée»...Ouin...», ont écrit les organisateurs sur leur page Facebook.

Même si seulement une fraction des 39 000 participants annoncés s'était présentée, le Plateau souligne qu'une telle foule implique une imposante logistique, d'où la nécessité d'obtenir un permis. Celui-ci est gratuit, mais impose aux organisateurs de prévoir des poubelles ou des dispositifs de sécurité. «Il faut aussi prévoir des toilettes. Il y a le chalet du parc au milieu, mais à 39 000 personnes, on ne fournira pas. Il y a un problème de logistique évident», explique Geneviève Allard, de l'arrondissement.

Autre inconnue, où les participants se seraient-ils approvisionné en eau? Pour que chacun lance l'équivalent d'une petite bouteille d'eau, il faudrait trouver l'équivalent de 20 000 litres d'eau.

Malgré l'annulation de l'événement, le poste de quartier du SPVM compte dépêcher plusieurs policiers samedi pour contrôler les élans des guerriers de l'eau qui décideraient malgré tout de se présenter. D'ailleurs, plusieurs ont écrit sur Facebook pour dire qu'ils comptaient se présenter malgré l'annulation. «Le fait que ce soit annulé ne va pas changer le fait que j'y aille quand même», écrit l'un d'eux.

Le record Guinness de la plus importante bataille de pistolets à eau a été établi le 24 septembre 2013 à Irvine, en Californie. Pas moins de 3875 personnes avaient pris part à cette bataille ayant duré 12 minutes.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer