Non aux publicités dans les parcs du Plateau

Le Mouvement Desjardins a retiré des pots à... (PHOTO FOURNIE PAR L'ARRONDISSEMENT)

Agrandir

Le Mouvement Desjardins a retiré des pots à fleurs publicitaires dans le parc Laurier, après que Luc Ferrandez l'eut exigé, par l'entremise des réseaux sociaux.

PHOTO FOURNIE PAR L'ARRONDISSEMENT

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le Plateau-Mont-Royal en a assez de voir des «publicités sauvages» pousser dans ses parcs et compte bien couper l'herbe sous le pied des publicitaires. L'arrondissement a exigé hier le retrait de publicités de Desjardins installées sans autorisation au parc Laurier et menace maintenant de mettre l'entreprise à l'amende.

D'immenses pots à fleurs verts ont fait leur apparition jeudi autour d'arbres du parc Laurier. «Un placement qui pousse dans le bon sens», pouvait-on lire au-dessus du logo de Desjardins.

Le placement publicitaire, lui, n'a toutefois pas passé auprès des élus du Plateau-Mont-Royal qui ont rapidement réagi. En après-midi, le maire de l'arrondissement, Luc Ferrandez, a interpellé Desjardins sur les réseaux sociaux pour dénoncer sa campagne publicitaire. «Merci de retirer immédiatement votre publicité du parc Laurier. C'est un espace public», a dénoncé l'élu.

Le Plateau avait prévu envoyer des employés retirer les publicités en soirée, mais Desjardins a rapidement réagi après le message de Luc Ferrandez et décidé de les retirer par lui-même dans les heures qui sont suivi la sortie de l'élu. Celles-ci avaient d'ailleurs déjà disparu lors du passage de La Presse en fin d'après-midi. Le Mouvement Desjardins a précisé sur les réseaux sociaux qu'il était «évident qu'il fallait retirer immédiatement» les publicités.

Projet Montréal irrité

Ce type de publicités irrite profondément Projet Montréal qui dit vouloir éviter la commercialisation des espaces verts de la métropole. «On veut éviter une invasion corporative publicitaire dans nos parcs. C'est un manque de respect des citoyens», a tonné le conseiller Alex Norris.

L'arrondissement indique que cette campagne publicitaire n'avait pas été autorisée. Les pots à fleurs ont donc été installés illégalement, dit Alex Norris qui espère maintenant voir le Plateau mettre Desjardins à l'amende. «C'est aussi une question d'équité. Si Desjardins le fait, le prochain, ce sera la Banque de Montréal ou TD. Il ne doit pas y avoir de passe-droit», dit-il.

Ce n'est d'ailleurs pas la première fois que des publicités font ainsi leur apparition sans autorisation dans des parcs du Plateau. L'arrondissement a fait retirer en mai dernier des affichettes de l'entreprise Oakley qui avaient été installées dans le parc La Fontaine le long d'un sentier couramment fréquenté par des joggeurs.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer