La nouvelle terrasse du bar Miss Villeray sème la discorde

Le Miss Villeray a ouvert en 1960, mais... (PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE)

Agrandir

Le Miss Villeray a ouvert en 1960, mais l'endroit est devenu très populaire en 2009 après d'importants travaux de rénovation des nouveaux propriétaires Alain Bourgeois et Nicolas Canuel.

PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'octroi d'un permis d'alcool pour la terrasse du bar Miss Villeray, dans le quartier du même nom, inquiète certains résidants qui ont déjà du mal à cohabiter avec ce voisin qu'ils jugent trop bruyant et dont le permis de bar a été suspendu pour cette raison.

Le 19 mai, la Régie des alcools, des courses et des jeux a suspendu le permis de bar du Miss Villeray pour une période de 10 jours (effective du 29 mai au 8 juin) pour les nuisances à la tranquillité publique, tout en acceptant de lui accorder un permis de bar pour une nouvelle terrasse.

«Ça n'a pas de sens, on a un peu de difficulté à comprendre la décision», affirme Patrick Dion, un résidant de l'immeuble situé en face du bar.

Pétition

Ce sont d'ailleurs deux résidants de cet immeuble qui ont fait circuler une pétition pour empêcher l'ouverture de la terrasse. Ils ont depuis déménagé.

Or, comme le souligne la Régie, cet immeuble de condos a été construit en 2010, soit bien après l'ouverture du bar. «Ce n'est pas comme si la présence d'un bar est un vice caché!», souligne Frédéric Alberro, résidant de la rue Drolet qui fréquente le bar. Des résidants d'autres immeubles voisins, dont certains à qui La Presse a pu parler, ont aussi signé la pétition.

Le Miss Villeray a ouvert en 1960, mais l'endroit est devenu très populaire en 2009 après d'importants travaux de rénovation des nouveaux propriétaires Alain Bourgeois et Nicolas Canuel.

«On savait qu'il y avait un bar, mais est-ce que ça veut dire qu'on doit tolérer les gens qui s'assoient dans les marches de l'immeuble pour fumer une cigarette en parlant fort?», souligne M. Dion.

Ce dernier et un autre propriétaire qui n'a pas souhaité être nommé ont relaté que leur voisin a été impliqué dans une altercation avec des clients du bar il y a quelques semaines lorsque des clients urinaient sur le mur du condo. «Ce sont souvent des gens en boisson, ce n'est pas toujours facile de s'interposer et de les raisonner», explique le second résidant.

Les deux propriétaires indiquent qu'ils n'ont rien contre le bar, mais ils souhaitent une meilleure gestion du bruit et craignent que la situation ne se dégrade avec l'autorisation de servir de l'alcool sur la terrasse.

Le copropriétaire Alain Bourgeois dit avoir mis fin aux spectacles en 2011 à la suite des plaintes de résidants. Il a également investi dans du vitrage double, et une pellicule réduisant le bruit a été ajoutée en plus de rideau qui diminue la propagation du son.

«On a vraiment essayé de trouver des solutions, et je reste ouvert aux propositions, on ne veut pas déranger personne», dit le propriétaire, rencontré à la veille de la réouverture, prévue ce soir.

M. Bourgeois précise que la terrasse fermera à 21 h, soit une heure plus tôt que le règlement l'y oblige afin de démontrer sa bonne foi. «Et tous les voisins seront les bienvenus», insiste-t-il.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer