Exclusif

Crise au parc Jean-Drapeau: Montréal propriétaire du concept de legs

Le concept de revitalisation de l'île Notre-Dame appartient bel et bien à la... (PHOTO OLIVIER JEAN, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

PHOTO OLIVIER JEAN, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le concept de revitalisation de l'île Notre-Dame appartient bel et bien à la Ville de Montréal, a confirmé hier le maire Denis Coderre. Il reste maintenant à savoir si les quatre projets de legs seront prêts à temps pour les célébrations du 375e anniversaire de la métropole, en 2017.

«Ça nous permet d'avoir la marge de manoeuvre nécessaire», assure le maire Coderre, qui dit «prendre personnel» tous les projets de legs du 375e.

Le 23 mars, le Bureau de l'inspecteur général (BIG) publiait un rapport dans lequel il relevait des «irrégularités majeures» dans 12 contrats accordés depuis 2013 relativement à la revitalisation de l'île Sainte-Hélène. Dans son rapport, Me Denis Gallant recommandait à la Société du parc Jean-Drapeau de résilier des contrats totalisant 7,75 millions, dont la préparation des plans et devis. Dans son rapport, le BIG montre du doigt la Société du parc Jean-Drapeau ainsi que Quartier international de Montréal (QIM), OBNL qui a rempli le rôle de gestionnaire du projet.

Au moment du dépôt du rapport, le maire Coderre a craint que le concept n'appartienne pas à la Ville.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer