Accès au CUSM: le ministre Poëti tient au nouvel édicule de 70 millions

Le ministre des Transports du Québec, Robert Poëti, veut que la station de... (Illustration La Presse / STM)

Agrandir

Illustration La Presse / STM

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Bruno Bisson
La Presse

Le ministre des Transports du Québec, Robert Poëti, veut que la station de métro Vendôme soit dotée d'un second édicule dès 2017 afin que les personnes à mobilité réduite disposent le plus rapidement possible d'un lien piétonnier pour accéder au Centre universitaire de santé McGill (CUSM).

En entrevue à La Presse, la semaine dernière, le ministre a dit vouloir devancer «à deux ans ou deux ans et demi» la construction de ce second édicule qui sera financé à 100% par Québec, après l'approbation du concept et du budget nécessaire pour sa réalisation.

Une étude datée de 2013 estimait le coût du projet à 70 millions de dollars, et la durée des travaux, entre 4 et 5 ans.

Intégré en partie à l'immeuble voisin de la station Vendôme actuelle sur le boulevard De Maisonneuve, dans le quartier Notre-Dame-de-Grâce, l'édicule sera doté d'ascenseurs et d'un tunnel piétonnier de près de 120 mètres donnant directement accès au CUSM.

M. Poëti a rappelé que le gouvernement Couillard s'était déjà engagé à financer un tel projet en l'inscrivant au Plan québécois des infrastructures, en marge de la présentation du budget provincial de 2014-2015, l'an dernier. Certains éléments du projet, précise-t-il, dont les coûts finaux restent à peaufiner. Le ministre Poëti a dit souhaiter que le projet soit lancé le plus tôt possible, pour une inauguration à l'automne de 2017 ou le début de 2018.

La Société de transport de Montréal (STM) sera le maître d'oeuvre du projet, a précisé M. Poëti.

Proche, mais inaccessible

La station de métro Vendôme, sur la ligne 2 (orange) du métro, est voisine du nouvel hôpital universitaire de 1,3 milliard qui recevra ses premiers patients dès le mois prochain. Elle est toutefois séparée du CUSM par des voies ferrées appartenant au Canadien Pacifique, où circulent notamment trois lignes de trains de banlieue de l'Agence métropolitaine de transport (AMT), qui y exploite une gare.

Malgré cette proximité, il n'y aura aucun accès direct entre la station de métro et le CUSM lors de l'ouverture du nouvel hôpital, et aucun accès adapté aux personnes à mobilité réduite d'ici à l'ouverture du nouvel édicule.

En février dernier, la Table de concertation des aînés de l'île de Montréal estimait «aberrant et impensable, en 2015, qu'une infrastructure de transport en commun située aux abords d'un nouvel hôpital soit inaccessible aux patients, employés et visiteurs à mobilité réduite».

La nécessité de construire un nouvel édicule à cette station de métro fait l'unanimité depuis déjà plusieurs années. Il avait été prévu dès la construction du CUSM de construire des aménagements d'accès universel au nouvel hôpital, mais le financement du projet avait été abandonné en 2013 pour des raisons budgétaires.

Mesures transitoires

Le gouvernement du Québec a toutefois financé l'aménagement d'un premier tunnel pour relier la station de métro et la gare de l'AMT au CUSM. Des travaux sont actuellement en cours pour déplacer les tourniquets, revoir l'espace intérieur de la station et prolonger le tunnel donnant accès aux quais d'embarquement de trains de banlieue jusqu'aux bâtiments du CUSM.

À l'ouverture du nouvel hôpital, ce printemps, les employés et usagers du CUSM qui arrivent par le métro débarqueront donc en plein chantier. Les travaux, qui totalisent 5,1 millions, devraient être terminés pour juin, soit deux mois après l'inauguration du CUSM.

Ces mesures sont toutefois qualifiées de «transitoires» pour deux raisons. D'abord, parce que le tunnel, sous les voies ferrées, n'est pas accessible pour les personnes en fauteuil roulant. Il faut emprunter un escalier pour y descendre, et la station n'a pas d'ascenseur.

De plus, la station Vendôme, qui reçoit jusqu'à 19 000 personnes par jour et qui ne compte qu'un seul édicule, n'est pas assez grande pour absorber à long terme la clientèle additionnelle attendue. La STM prévoit que l'ouverture du CUSM attirera jusqu'à 38% plus d'usagers dans cette station.

Le projet étudié en 2013, qui recueillait l'approbation de la STM, de l'AMT, du CUSM et des autorités municipales, prévoit la construction d'un nouvel édicule distinct, qui sera partiellement intégré au rez-de-chaussée de l'immeuble situé au 5100, boulevard De Maisonneuve Ouest. L'immeuble, voisin de la station Vendôme, appartient au CUSM.

Selon la STM, la construction de ce second édicule permettra à la fois de désengorger la station actuelle, d'offrir plus de points d'accès pour la clientèle du métro et de garantir un accès universel au CUSM à l'aide d'ascenseurs et d'un tunnel piétonnier qui passera sous les voies ferrées pour rejoindre l'hôpital.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer