Conduites gelées à Montréal: quatre incendies suspects

Le centre électro-mécanique sert à dégeler les conduites... (PHOTO MARTIN TREMBLAY, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Le centre électro-mécanique sert à dégeler les conduites d'eau avec une tension électrique.

PHOTO MARTIN TREMBLAY, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'utilisation d'électricité pour débloquer des entrées d'eau gelées pourrait avoir provoqué quatre incendies à Montréal ces dernières semaines. Préoccupée, la métropole a décidé de cesser temporairement d'avoir recours à cette technique le temps de s'assurer de sa sécurité.

«On a quelques préoccupations à la suite de quelques incendies qu'on a vus à Montréal. Le tout fait l'objet d'une enquête, mais par mesure de précaution nous allons suspendre les opérations de dégel de tuyaux par induction électrique», a annoncé le maire Denis Coderre, lors du comité exécutif de Montréal tenu ce matin.

Le Service de sécurité incendie de Montréal (SSIM) a confirmé en après-midi enquêter sur «trois à quatre» incendies où l'utilisation d'électricité pour déglacer des conduites pourrait être en cause. Le corps pompier a toutefois refusé d'identifier quels sinistres faisaient l'objet d'une enquête.

Il a ainsi été impossible ainsi de savoir si c'est une opération de déglaçage qui pourrait être à l'origine de l'important brasier qui a détruit une boutique de robes de mariées sur la Plaza St-Hubert, la semaine dernière. Le SSIM indique simplement que la cause de cet incendie fait toujours l'objet d'une enquête. Une source nous confirme qu'une opération de déglaçage a eu lieu au même moment dans le secteur.

Cette décision de suspendre l'utilisation de l'électricité a des implications majeures pour les 167 résidences présentement privées d'eau en raison du gel de la conduite les reliant au réseau d'aqueduc de la Ville. Cette méthode était en effet la principale utilisée par Montréal pour dégeler les entrées d'eau. Les deux tiers des équipes présentement à l'oeuvre dans la métropole utilisaient en effet l'électricité.

Reste que les opérations de dégel ne sont pas complètement arrêtées. Les huit équipes utilisant la vapeur poursuivent leur travail.

Le maire François Croteau, de Rosemont, l'un des arrondissements les plus touchés par les conduites gelées, juge que Montréal a pris la bonne décision en suspendant l'utilisation de l'électricité. «On est d'accord: lorsqu'on est alertés sur de tels risques, il faut cesser les opérations et analyser si les techniques utilisées qui sont dangereuses.» Celui-ci espère toutefois que la diminution du nombre d'équipes disponibles pour dégeler les conduites n'entraînera pas une augmentation du nombre de cas de résidents privés d'eau.

Le temps a beau s'être réchauffé en surface, le sol reste encore profondément gelé à Montréal. Des conduites continuent ainsi à geler quotidiennement. L'arrivée de renforts la semaine dernière à Montréal avait permis de réduire considérablement le nombre de résidences privées d'eau. De près de 500 la semaine dernière, on n'en comptait plus que 167 hier.

Montréal dit mener enquête sur la sécurité de l'électricité pour dégeler les conduites. Cette méthode consiste à brancher une génératrice sur l'entrée d'eau et d'induire un courant. La chaleur générée finit par dégeler la glace s'étant formée dans les tuyaux. Le quotidien The Gazette avait toutefois rapporté la semaine dernière qu'un couple avait subi des dommages quand son réfrigérateur et son lave-vaisselle avaient soudainement «grillé».

L'arrondissement Côte-des-Neiges-Notre-Dame de Grâce avait admis que la technique n'était pas sans risque. Le Service de sécurité incendie avait pour sa part indiqué que c'était le seul incident rapporté jusqu'à présent.

«On veut s'assurer que le protocole est suivi de façon rigoureuse», a indiqué Denis Coderre ce matin. Une fois cette enquête terminée, «les opérations pourront reprendre dans les meilleurs délais», a ajouté le maire.

Le tout pourrait survenir rapidement, assure un porte-parole de la Ville, Philippe Sabourin. «Des experts de la Ville, dont des ingénieurs électriques et des pompiers, se rencontrent actuellement pour définir une méthode unique de travail qui permettrait aux arrondissements de reprendre les activités de dégel des conduites de façon sécuritaire. La reprise des travaux de dégel par électricité sera à nouveau autorisée lorsque tous les risques d'incendie associés seront éliminés.»

2560
Interventions réalisées par la Ville de Montréal pour dégeler des entrées d'eau, principalement grâce à l'électricité
167
Résidences présentement privées d'eau en raison du gel d'une conduite
4
Incendie où l'on soupçonne que l'utilisation d'électricité

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer