Raïf Badawi: Montréal demande à Ottawa d'intervenir

La femme de Badawi, Ensaf Haidar, a assisté... (Photo Olivier Jean, La Presse)

Agrandir

La femme de Badawi, Ensaf Haidar, a assisté à la séance du conseil depuis le balcon de l'hôtel de Ville. Le maire Denis Coderre l'a saluée pour son courage.

Photo Olivier Jean, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(MONTRÉAL) Les élus de Montréal pressent Ottawa d'intervenir auprès du gouvernement d'Arabie Saoudite pour libérer le blogueur Raïf Badawi, condamné à dix ans de prison et 1000 coups de fouet pour avoir critiqué le régime saoudien.

Le conseil municipal a adopté, cet après-midi, une déclaration qui condamne la flagellation publique du père de famille de 32 ans et qui demande au gouvernement fédéral de favoriser sa réunification avec sa famille, exilée à Sherbrooke.

La femme de Badawi, Ensaf Haidar, a assisté à la séance du conseil depuis le balcon de l'hôtel de Ville. Elle a été chaudement applaudie par les élus. Le maire Denis Coderre l'a saluée pour son courage. Les chefs de l'opposition Luc Ferrandez et Benoit Dorais ont tour à tour dénoncé le traitement inhumain de M. Badawi.

Mme Haidar se réjouit de ce nouvel appui. « Elle sent qu'il y a de la mobilisation autour d'elle, qu'elle n'est pas seule et qu'il y a de la solidarité autour de sa cause », a déclaré son traducteur à sa sortie de la salle du conseil. La santé de son mari est précaire, a-t-elle précisé. Il souffre de problèmes de pression artérielle en plus de son diabète.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer