Un lock-out au CN n'affecterait pas les services de l'AMT

La ministre du Travail Kellie Leitch a annoncé hier avoir obtenu un engagement... (PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La ministre du Travail Kellie Leitch a annoncé hier avoir obtenu un engagement de la part du transporteur ferroviaire Canadien National et du syndicat Unifor pour que les services de trains de banlieue de Montréal ne soient pas touchés par un arrêt de travail en cas d'un lock-out qui pourrait être déclenché lundi.

«Les services de trains de l'AMT continueront d'être offerts dans la région métropolitaine de Montréal sans interruption», a fait savoir la ministre par communiqué.

À moins d'une entente de dernière minute, quelque 4800 employés du transporteur ferroviaire Canadien National, membres du syndicat Unifor, seront mis en lock-out lundi soir.

Les négociations doivent se poursuivre aujourd'hui. Shannon Devine responsable des communications a indiqué que le syndicat espérait encore pouvoir conclure une entente.

«La ministre Leitch demeure en contact avec les deux parties, et elle continue de travailler avec elles et avec des médiateurs fédéraux pour aider le CN et Unifor à régler les questions en suspens», a fait savoir la ministre.

Le président-directeur général du CN, Claude Mongeau, a rappelé que le transporteur a récemment négocié à l'amiable trois conventions collectives avec le syndicat des Teamsters. Selon lui, cela démontre clairement que la compagnie peut trouver des terrains d'entente. 

Le lock-out toucherait les employés de bureau, de la mécanique et de l'intermodal représentés par Unifor.

- Avec La Presse canadienne

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer