Outremont annule une soirée musulmane

La mairesse de l'arrondissement d'Outremont, Marie Cinq-Mars.... (PHOTO OLIVIER JEAN, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

La mairesse de l'arrondissement d'Outremont, Marie Cinq-Mars.

PHOTO OLIVIER JEAN, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

L'arrondissement d'Outremont a annulé samedi une cérémonie organisée par l'Académie de la charia nord-américaine dans un centre communautaire. Au cours de l'événement, on prévoyait décerner un diplôme aux élèves d'une école privée musulmane.

Or deux «radicaux religieux controversés» devaient également prendre part à la soirée. La mairesse de l'arrondissement, Marie Cinq-Mars, a fait des vérifications et a décidé d'annuler cette réunion à la lumière d'informations «troublantes» diffusées vendredi par l'émission JE. Son administration en a informé les organisateurs par téléphone samedi matin.

Depuis quelques années, Outremont refuse de prêter ses locaux à des groupes politiques ou religieux, a expliqué Mme Cinq-Mars. La mairesse croit que sous le couvert d'une remise de diplômes, l'Académie de la charia nord-américaine a décidé de tenir un évènement à teneur religieuse. «On va resserrer les règles à ce niveau-là. Les consignes étaient claires, mais elles le seront encore plus», a indiqué Marie Cinq-Mars.

«Tout évènement religieux devrait avoir lieu dans les endroits de culte. Ici, c'est un lieu communautaire», a-t-elle ajouté. Elle a informé de sa décision le maire de Montréal, Denis Coderre, qui l'a appuyée dans sa démarche.

Les deux imams évoqués par JE sont Salah Assawy et Omar Shahin. M. Assawy est le secrétaire général de l'Assemblée des musulmans juristes d'Amérique. Cette organisation justifie notamment les mutilations génitales des femmes, toujours selon JE. Omar Shahin serait de son côté un fervent promoteur de la charia. Cette loi islamique régit la vie religieuse, politique et sociale des individus. Elle est appliquée de manière stricte dans certains États musulmans.

Samedi, les responsables de l'événement ont promis de le tenir à un autre endroit. «On est en train de vérifier pour que ça se passe dans une autre salle. Je comprends que vous avez d'autres questions, mais on est vraiment occupés», s'est contenté de dire à La Presse M. Adeli. Il n'a pas été possible de vérifier si la rencontre s'est déroulée dans un autre endroit.

«Ce n'est pas la bonne réponse»

Haroun Bouazzi, coprésident de l'Association des musulmans et des Arabes pour la laïcité au Québec, croit que l'arrondissement d'Outremont a fait une erreur en brimant la liberté de parole des imams. «Il faut évidemment condamner ce genre de discours, mais ce n'est pas la bonne réponse.» 

M. Bouazzi se dit préoccupé par le message que cette décision enverra à la communauté musulmane. «On est inquiets pour le dialogue qui va s'instaurer. Aujourd'hui, ils ont la chance de jouer aux victimes. Et ce discours trouve un écho dans la communauté musulmane», ajoute-t-il.

Cette annulation survient dans la foulée de plusieurs décisions similaires prises par des organisations publiques. Il y a quelques semaines, l'arrondissement Mercier - Hochelaga-Maisonneuve a voté un règlement empêchant l'ouverture d'un centre communautaire de l'imam Hamza Chaoui. Le Collège de Rosemont a aussi suspendu les activités d'une école islamique qui louait des locaux dans son établissement. En outre, plus tôt cette semaine, les élus de Shawinigan ont décidé de refuser un changement de zonage nécessaire à l'implantation d'une mosquée dans le parc industriel.

Sébastien Grammond, professeur de droit à l'Université d'Ottawa, estime que les élus ne devraient pas se baser sur l'opinion de ces personnes pour restreindre leur liberté d'expression.

«J'ai l'impression que l'on est en train de cibler un type de dissidence [l'intégrisme musulman] et que l'on cherche à le chasser des espaces publics.» Il croit que les responsables devraient plutôt s'appuyer sur des critères liés à la sécurité pour prendre leur décision.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer