Montréal dévoile son programme de rues piétonnes

Une vingtaine de rues de la métropole sont... (Photo Robert Skinner, archives La Presse)

Agrandir

Une vingtaine de rues de la métropole sont déjà piétonnes à différents moments de l'année.

Photo Robert Skinner, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La Ville de Montréal a annoncé dimanche un investissement de 500 000 $ pour la piétonnisation - complète ou partielle - de cinq rues de la métropole à partir de l'automne prochain.

Des dix projets déposés par les arrondissements à la suite d'un appel à projets lancé en septembre, cinq ont été retenus pour «créer davantage d'espaces publics de proximité et favoriser la marche», a annoncé le maire Denis Coderre.

Une première intervention sur la rue Ontario, entre l'Avenue Valois et l'avenue Bourbonnière, permettra d'étendre la Place Simon-Valois, dans le quartier Hochelaga-Maisonneuve. Dans Rosemont-La-Petite-Patrie, l'Espace Beaubien, entre les rues Saint-Denis et Boyer, accueillera une voie piétonne partagée avec les autobus et les vélos. À Villeray, la Place De Castelnau, située entre la rue De Gaspé et l'avenue Henri-Julien, sera mise en valeur. Un espace vert sera aussi créé sur la rue Stanislas, entre les rues de Londres et Stanislas, dans Saint-Laurent. L'avenue Park-Stanley, dans Ahuntsic-Cartierville, deviendra enfin «un lieu d'animation» entre la rue Berri et l'avenue Durham.

Le réseau compte actuellement sept kilomètres de rues faisant l'objet d'une piétonnisation saisonnière ou permanente. «À terme, ces projets ajouteront 1,1 km de rues piétonnes au réseau existant», a déclaré le responsable du transport au comité exécutif de la ville, Aref Salem.

Les projets, qui ont été retenus dans le cadre du Programme d'implantation de rues piétonnes ou partagées, qui appuie les arrondissements dans la piétonnisation de leurs rues, doivent devenir permanents en 2017, à temps pour le 375e anniversaire de Montréal.

Ils doivent aussi servir de modèles à d'autres projets éventuels, a indiqué le maire, qui n'a pas caché son intention d'agrandir davantage le réseau piéton dans les années à venir.

«La Ville de Montréal [...] mise d'abord sur des projets pilotes et des mesures temporaires. Cela permettra de raffiner les aménagements en fonction de l'appréciation des usagers, avant d'en faire des installations permanentes. La Ville et les arrondissements s'assurent ainsi que les projets répondront vraiment aux aspirations des citoyens», a souligné le Centre d'écologie urbaine de Montréal, qui a salué le projet.

La définition des concepts prévus pour chacun des projets retenus n'est pas encore complétée. Elle pourra notamment prévoir une réduction de la vitesse pour les voitures ou la piétonnisation - partielle ou complète, saisonnière ou permanente - de certains des secteurs retenus.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer