Exclusif

Montréal relance son rêve de canal Rideau

L'administration du maire Coderre a annoncé par résolution,... (PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE)

Agrandir

L'administration du maire Coderre a annoncé par résolution, à la fin du mois de novembre, qu'elle entendait rouvrir les discussions avec Parcs Canada afin de monter une programmation d'activités sur le canal historique.

PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Abandonné au début des années 2000, le projet d'ouvrir le canal de Lachine à des activités hivernales est de nouveau sur les rails. Cette fois, même Parcs Canada, propriétaire du canal, se montre ouvert à l'idée. Le 375e anniversaire de Montréal apparaît l'occasion rêvée pour rallier des partenaires du secteur privé, a-t-on appris.

Piste cyclable, ski de fond, raquettes, hockey, patinage, l'administration du maire Coderre a annoncé par résolution, à la fin du mois de novembre, qu'elle entendait rouvrir les discussions avec l'organisme fédéral afin de monter une programmation d'activités sur le canal historique. Les pourparlers visent à impliquer les quatre arrondissements que traverse le canal de 14 km; le Sud-Ouest, LaSalle, Lachine et Ville-Marie.

Le maire du Sud-Ouest, Benoît Dorais, est l'instigateur de la relance du projet, pour lequel il a présenté une pétition signée par des résidants et des gens d'affaires. Selon lui, des pistes de ski de fond et de raquettes pourraient même être balisées dès cet hiver, et un programme d'activités pourrait être établi dès 2015-2016.

«Jusqu'à maintenant, Parcs Canada avait refusé l'animation l'hiver au motif que ce serait trop difficile techniquement et trop dangereux d'ouvrir le canal aux patineurs, en raison du niveau de l'eau.»

Benoît Dorais,
maire du Sud-Ouest

« L'organisme a raison. Il ne se passe pas un hiver sans qu'on intervienne pour secourir quelqu'un. Mais il n'en demeure pas moins que c'est possible à certains endroits », affirme M. Dorais.

Le maire de l'arrondissement a à l'esprit quatre emplacements où il serait possible d'aménager une patinoire : le segment qui s'étend du parc Gédéon-de-Catalogne aux écluses Saint-Gabriel; le secteur de l'ancienne gare de triage, au sud de la rue Saint-Patrick; le parc du square Saint-Patrick; et enfin l'angle des rues Saint-Patrick et Charlevoix.

« Nous sommes propriétaires de certains de ces terrains, mais il faut conclure des ententes avec Parcs Canada, ajoute-t-il. On pourrait très bien étaler le budget des activités estivales à l'année. Il faudrait aussi penser à bien éclairer ces zones. »

LE BON MOMENT

La porte-parole de Parcs Canada, Audrey Godin-Champagne, confirme que des discussions sont en cours. « L'arrondissement a récemment émis la volonté d'entamer la discussion concernant une programmation d'activités hivernales au lieu historique national du Canal-de-Lachine, et c'est avec plaisir que nous analyserons sa proposition lorsqu'elle nous sera présentée », a-t-elle déclaré. Pour l'instant, le ski de fond est permis, bien que la piste ne soit pas entretenue.

Les arrondissements de LaSalle et de Lachine ont pour leur part jeté l'éponge quand l'ancienne administration centrale a échoué dans ses pourparlers avec Parcs Canada, en 2002. Il faut dire que plusieurs facteurs rendaient le projet difficile à réaliser, notamment en raison de la profondeur du canal à certains endroits. Aujourd'hui, l'initiative du Sud-Ouest les interpelle, a-t-on expliqué aux cabinets des maires Manon Barbe et Claude Dauphin, et ils sont disposés à participer aux discussions.

La Société des célébrations du 375e anniversaire de Montréal doit pour sa part recevoir dans les prochains jours les soumissions du secteur privé, et des discussions avec les arrondissements sont prévues au début de 2015. « On ne peut donc pas prédire si le canal de Lachine sera dans les plans pour redonner les berges aux Montréalais », a déclaré Kathia St-Jean, responsable des relations publiques de l'organisation.

À Ottawa, le patinage a été ouvert sur le canal Rideau au début des années 70. Au début, la patinoire ne couvrait qu'une petite portion, entre le Centre national des arts et le pont de l'avenue Bronson. Aujourd'hui, la patinoire du canal Rideau est reconnue comme la plus longue au monde : elle s'étend sur 7,8 km - bien qu'elle soit parfois fermée à certains endroits en raison des conditions météorologiques.

L'an dernier, l'arrondissement du Sud-Ouest a dépensé environ 50 000 $ pour des activités le long du canal, notamment deux concerts. L'administration estime que le financement pourrait être réparti sur toute l'année.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer