Projet Montréal inquiet pour la propreté dans Ville-Marie

Les déchets s'accumulent au pied des poubelles de... (PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE)

Agrandir

Les déchets s'accumulent au pied des poubelles de la rue Sainte-Catherine, alors que la période de magasinage des Fêtes bat son plein.

PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Projet Montréal craint que les problèmes de saleté sur la rue Sainte-Catherine ne s'accentuent alors que l'arrondissement Ville-Marie pratique des coupes dans ses budgets en matière de propreté et d'enlèvement des ordures.

La conseillère Valérie Plante s'est dite déçue de constater les accumulations de déchets au pied des poubelles de la rue Sainte-Catherine, alors que la période de magasinage des Fêtes bat son plein. «C'est très dérangeant. Si on veut une artère commerciale en santé et attrayante pour les gens qui font leur magasinage, ça n'a pas de sens que la rue soit aussi sale», a réagi l'élue d'opposition dans la foulée de la publication d'un reportage de La Presse.

À la déception s'ajoute aussi l'inquiétude en raison des compressions annoncées par Ville-Marie, dont le budget doit être revu à la baisse dans le cadre de la réforme du financement des arrondissements. «Qu'est-ce que ça va être l'année prochaine? Parce que, dans les coupures de la réforme de M. Coderre, c'est 9,5% en moins qui va être dédié à la collecte des déchets et l'inspection du domaine public», s'indigne Valérie Plante.

Cette coupe représente une baisse de 750 000$ des crédits affectés à ce poste. Le budget consacré à la propreté est quant à lui amputé de 90 000$. Il n'a pas été possible de savoir combien d'emplois seront abolis en raison des compressions en matière de propreté et d'enlèvement des ordures, les arrondissements ne publiant pas des documents financiers aussi détaillés que la ville-centre. Globalement, Ville-Marie prévoit abolir 23 postes pour en compter 523 l'an prochain.

Pas de répercussions sur la rue Sainte-Catherine

L'arrondissement assure que ces compressions ne risquent pas de se répercuter sur l'entretien de Sainte-Catherine. Pour expliquer cette baisse des budgets, Ville-Marie affirme avoir réduit du quart le budget de ses trois écoquartiers, soit de 150 000$ au total. De plus, l'arrondissement prévoit une «optimisation des collectes de déchets domestiques». On assure qu'on maintiendra le service et que la fréquence des collectes ne sera pas réduite.

Autre économie, Ville-Marie a mis fin à un projet pilote sur les poubelles semi-enfouies, dont les résultats serviront lors de la réfection de la rue Sainte-Catherine.

Le regroupement des commerçants, Destination Centre-Ville, ne croit pas que la réduction va toucher l'entretien de la rue Sainte-Catherine. «Je pense que l'arrondissement fait ce qu'il faut pour maintenir la propreté. Ce n'est pas la pratique courante [de laisser les ordures], il y a beaucoup d'améliorations qui ont été faites pour vider les poubelles régulièrement», a assuré leur directeur général, André Poulin.

En chiffres

7,1 millions

Budget 2015 de Ville-Marie consacré aux ordures et à l'inspection du domaine public

6 millions

Budget 2015 de Ville-Marie consacré à la propreté

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer