Chantiers: Montréal estime qu'il y a «une meilleure concurrence»

En 2014, 22 entrepreneurs se sont partagé 70... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

En 2014, 22 entrepreneurs se sont partagé 70 chantiers de construction à Montréal, dont 51 mises en chantier.

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les contrats de construction de la Ville de Montréal sont désormais accordés dans un contexte de «meilleure concurrence», estime l'élu responsable des infrastructures au comité exécutif de la Ville de Montréal, Lionel Perez.

En 2014, les deux tiers des entreprises ont soumissionné en deçà des prix estimés de la direction des Infrastructures, a-t-il précisé lors d'un point de presse, jeudi, qui visait à faire le bilan des chantiers. «Pour l'autre tiers, il y a des augmentations. Dans la majorité des cas, elles sont très légères», a-t-il ajouté. «On note par ailleurs une hausse appréciable du nombre de soumissionnaires par appel d'offres», a-t-il ajouté.

«Auparavant, on voyait peut-être de deux à quatre soumissionnaires par appel d'offres, tandis que maintenant, on voit six, sept, huit, neuf soumissionnaires. Et je peux vous dire que pour des appels d'offres lancés en 2015, on a des cas où il y a 13 et même 15 soumissionnaires.»

La Ville estime donc que les Montréalais paient le juste prix pour leurs infrastructures, sinon peut-être dans l'industrie du trottoir. En novembre, le contrôleur général de la Ville de Montréal a constaté qu'en 2014, les entreprises ont soumissionné en moyenne 16% au-delà des estimations de la Ville. L'une de ses hypothèses: l'industrie du trottoir serait toujours «sous influence».

M. Perez a aussi souligné que quatre appels d'offres avaient été annulés cette année, tous dans l'industrie du trottoir, en raison de soumissions près de 27 ou 28% au-delà des estimations de la Ville.

Bilan

En 2014, 22 entrepreneurs se sont partagé 70 chantiers de construction à Montréal, dont 51 mises en chantier. De ce nombre, 11 sont de nouvelles entreprises, même si dans les faits, sept sociétés ont rouvert leurs portes sous un nouveau nom.

M. Perez a aussi expliqué qu'il s'était donné pour objectif de réaliser 150 millions de travaux de voirie en 2014 et qu'il a atteint un taux de réalisation de 70%. Les plus grands travaux ont eu lieu sur Henri-Bourassa (49 millions), Sherbrooke (17 millions), Papineau (12 millions) et au pôle Frontenac (10 millions). Le chantier de réfection du boulevard Saint-Joseph a cependant été reporté au début de l'année prochaine.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer