Québec n'exclut pas d'agrandir le Palais des congrès

Le second terrain est situé à l'est, entre... (PHOTO ROBERT SKINNER, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Le second terrain est situé à l'est, entre l'avenue Viger, les rues Saint-Antoine et Saint-Urbain et le boulevard Saint-Laurent.

PHOTO ROBERT SKINNER, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(QUÉBEC) Le gouvernement Couillard va continuer à protéger certains terrains avoisinant le Palais des congrès de Montréal afin de permettre un éventuel agrandissement de cet équipement névralgique pour la métropole. Mais on ne sait pas quand exactement le chantier pourra démarrer, le projet qui coûterait au moins 142 millions, selon l'évaluation du Palais, n'est pas inscrit au plan québécois des infrastructures.

La porte-parole de la ministre du Tourisme Dominique Vien, Cynthia St-Hilaire, a indiqué hier à La Presse que le gouvernement «avait l'intention de prolonger la réserve» pour empêcher que ces terrains se vendent. Son prédécesseur, Pascal Bérubé, avait obtenu un décret pour une protection de quatre années, mais le gouvernement doit renouveler ces dispositions au bout de deux ans.

Un premier segment est situé au nord de l'édifice actuel, bordé par l'avenue Viger et les rues Anderson, De La Gauchetière et Chenneville. Le second terrain est situé à l'est, entre l'avenue Viger, les rues Saint-Antoine et Saint-Urbain et le boulevard Saint-Laurent.

Un document du Palais des congrès obtenu par La Presse souligne qu'il n'y a pas eu de travaux importants depuis la dernière rénovation en 2002. En 2015-2016, l'équipement donnera son plein rendement - un taux d'occupation de 50% pour ce type d'équipement. L'agrandissement envisagé prévoit que 4000 emplois directs et indirects seraient créés.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer