Vers des heures prolongées le week-end sur le Plateau

Le comité exécutif a accepté mercredi, lors d'une... (PHOTO ROBERT SKINNER, archives LA PRESSE)

Agrandir

Le comité exécutif a accepté mercredi, lors d'une rencontre à huis clos, de présenter une demande à Québec pour prolonger jusqu'à 20 h l'ouverture des commerces du boulevard Saint-Laurent, de l'avenue du Mont-Royal et des rues Saint-Denis et Duluth les samedis et dimanches.

PHOTO ROBERT SKINNER, archives LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Après les heures d'ouverture des bars, Montréal veut maintenant prolonger les heures d'ouverture des commerces de quatre de ses artères emblématiques. La métropole demande au gouvernement de permettre aux commerçants du boulevard Saint-Laurent, de l'avenue du Mont-Royal et des rues Saint-Denis et Duluth d'ouvrir leurs portes jusqu'à 20h les fins de semaine.

Les commerçants de ce secteur du Plateau Mont-Royal réclament depuis des années ces prolongements d'ouverture les samedis et dimanches, la loi leur imposant de fermer à 17h. Leur souhait pourrait bientôt devenir réalité puisqu'ils viennent de convaincre l'administration Coderre d'appuyer la tenue d'un projet-pilote. Un tel appui était incontournable, seule une ville pouvant présenter une telle demande au gouvernement.

Ainsi le comité exécutif a accepté mercredi, lors d'une rencontre à huis clos, de présenter une demande à Québec pour prolonger l'ouverture des commerces de ces quatre artères les samedis et dimanches. Le projet-pilote, mené sur une période de deux ans, permettrait ainsi d'évaluer les impacts d'un tel changement.

La prolongation des heures d'ouverture des commerces contribuerait à attirer - et à garder - la clientèle touristique, escompte-t-on. Le Plateau a beau être la quatrième destination d'intérêt à Montréal, «il se crée un vide entre 17h et le souper, moment où les restaurants se remplissent. À 17h, les gens n'ont plus de raison de rester dans le secteur: ils ne peuvent plus magasiner, mais leur ventre ne bourdonne pas encore. Donc, ils quittent le secteur. Ça va créer une transition entre le commerce de jour et le commerce de soir», résume Glenn Castanheira, directeur général de la Société de développement commercial (SDC) Saint-Laurent.

D'importantes retombées

Les commerçants anticipent d'importantes retombées grâce à ce projet. «Avec la possibilité de prolonger leurs heures d'ouverture, le chiffre d'affaires des commerces pourrait augmenter de 15 à 20%», prévoit la SDC Saint-Laurent dans une étude menée en 2013. On évalue à 309 le nombre de commerces qui pourraient bénéficier de cette mesure, que plusieurs commerçants du boulevard Saint-Laurent attendent impatiemment depuis 2001. Rien qu'au cours des deux dernières années, une douzaine d'entre eux ont reçu des amendes pour avoir accueilli des clients après 17h.

Actuellement, seuls les commerçants de trois secteurs de la métropole ont droit d'ouvrir leurs portes jusqu'à 20h, soit ceux du centre-ville, du Quartier chinois et du Vieux-Montréal.

Plusieurs étapes restent encore à franchir avant que les commerçants puissent jouir de ce privilège. Le comité exécutif ayant approuvé la demande des commerçants mercredi, ce sera au tour du conseil municipal de se prononcer le 15 décembre. Tout indique que l'opposition appuiera la démarche. «On voit ça d'un bon oeil. Les gens sont disponibles le week-end, alors c'est leur donner plus de temps pour faire leurs achats, pour qu'ils ne soient pas obligés d'être à la course pour faire leurs emplettes», dit Marie Plourde, conseillère d'arrondissement du Mile End.

Une fois le feu vert reçu, une demande officielle sera présentée au ministère de l'Économie, de l'Innovation et des Exportations, qui gère l'application de la Loi sur les heures d'ouverture des commerces.

«Si ça passe le 15 [au conseil municipal], ça va faire une méchante bonne nouvelle avant les Fêtes, même si ça n'entrera pas en vigueur avant l'an prochain, dit Glenn Castanheira. Les commerçants vont pouvoir voir 2015 d'un bon oeil.» Un baume alors que le commerce de détail en arrache en cette fin d'année.

En chiffres

309

Nombre de commerces qui pourraient bénéficier des heures d'ouverture prolongées

15 à 20%

Évaluation de l'augmentation du chiffre d'affaires des commerçants

4

Le Plateau représente la 4e attraction touristique de Montréal, après le Vieux-Montréal, le parc du Mont-Royal et le Quartier chinois, selon Tourisme Montréal

54%

Pourcentage des touristes qui visitent le Plateau Mont-Royal, selon un sondage de Tourisme Montréal

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer