Cols blancs en grève: des services fermés à Montréal

Les Montréalais ne pourront se baigner, obtenir un permis ou emprunter un livre... (PHOTO PATRICK SANFAÇON, LA PRESSE)

Agrandir

PHOTO PATRICK SANFAÇON, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les Montréalais ne pourront se baigner, obtenir un permis ou emprunter un livre aujourd'hui. Le «Grand Dérangement» organisé la semaine dernière partout dans la province se fera davantage sentir aujourd'hui à Montréal, alors que le tiers des employés de la métropole sont en grève, ce qui entraîne la fermeture de nombreux services municipaux.

Les 9600 cols blancs devaient débrayer mercredi dernier avec leurs 5500 collègues du reste de la province qui ont pris part au Grand Dérangement, mais un retard dans l'envoi de leur avis de grève les a empêchés de le faire. Ils se reprennent aujourd'hui en déclenchant une grève de 24 heures.

Dans une décision de 30 pages, la Commission des relations de travail (CRT) a entériné hier la liste des services essentiels qui seront maintenus lors du débrayage des 9500 cols blancs de Montréal. Ces mesures n'empêcheront pas la fermeture de nombreux services, puisqu'ils représentent le tiers des 28 000 employés de la ville.

Certains arrondissements pourraient maintenir des installations ouvertes, comme des arénas ou des piscines, mais la majorité sera fermée. «J'invite les citoyens à s'informer avant de se rendre dans un bureau ou une installation de la Ville afin de vérifier si le service est offert ou si le lieu est accessible. Par ailleurs, je souhaite que ce débrayage se déroule dans le respect des citoyens et de l'ensemble des employés de la Ville», a indiqué le maire par communiqué.

Le débrayage a d'ailleurs poussé Denis Coderre à reporter la Collecte de sang du maire, qui devait avoir lieu aujourd'hui à l'hôtel de ville. La sécurité devra être renforcée à l'hôtel de ville, ce qui rend impossible la tenue de cette activité. Une nouvelle date pour cet événement doit être annoncée sous peu.

Pas de grève pour les cols bleus

Si les cols blancs débraient, les cols bleus ont dû pour leur part s'engager devant la CRT à franchir les piquets de grève de leurs collègues, à moins que leur sécurité ne soit en jeu. 

La Ville de Montréal s'était plainte la semaine dernière que certains cols bleus aient refusé de travailler en raison de la présence de grévistes devant leur lieu de travail, ce que la métropole avait assimilé à une grève illégale. Rappelons que les cols bleus n'ont pas le droit de grève, puisque leur convention collective est toujours en vigueur.

Mont-Royal épargné

La ville de Mont-Royal, qui devait aussi être touchée par le débrayage, sera épargnée. Le Syndicat des fonctionnaires municipaux de Montréal, qui représente 74 cols blancs de cette municipalité liée à la métropole, avait présenté un avis de grève. La CRT avait même accepté, vendredi dernier, la proposition de services essentiels déposée. Le syndicat a toutefois fait volte-face hier et envoyé un avis à la CRT pour l'informer qu'elle renonçait à exercer son droit de grève. «Nous avons reçu un avis de non-recours à la grève pour Ville Mont-Royal», a confirmé Céline Jacob, porte-parole de la Commission.

Services fermés

  • Toutes les bibliothèques municipales
  • Arénas*
  • Piscines*
  • Maisons de la culture
  • Bureaux accès Montréal
  • Comptoir des permis
  • Centre d'histoire de Montréal
  • Ligne Info-Travaux
  • Bureau des réclamations
  • Cour municipale (sauf services essentiels pour les personnes détenues)

* Des arrondissments pourraient garder certaines installations ouvertes

Ouverts, mais services réduits

  • 3-1-1 (pour les travaux urgents seulement)
  • Espace pour la vie
  • Complexe sportif Claude-Robillard
  • Parcs-nature
  • Grands parcs

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer