Hollande à Montréal, un lourd symbole, selon Coderre

Pour le maire, que le président François Hollande... (Photo PC)

Agrandir

Pour le maire, que le président François Hollande ait décidé de terminer sa visite d'État à Montréal est lourd de symbolique et envoie un message extrêmement puissant.

Photo PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Stéphanie Marin
La Presse Canadienne
Montréal

La visite du président français à Montréal démontre l'importance du rôle des villes à l'échelle mondiale, a déclaré le maire Denis Coderre, pour qui le geste s'inscrit dans sa quête d'un statut de métropole pour sa ville.

Pour le maire, le choix du président François Hollande de terminer sa visite d'État à Montréal est lourd de symbolique et envoie un message «extrêmement puissant».

Les deux hommes se sont entretenus durant une vingtaine de minutes à l'hôtel de ville.

Lors d'une brève allocution au terme de la rencontre, le maire a souligné que d'ici 20 ans, près de 70 pour cent de la population mondiale habitera dans des zones urbaines.

«Les défis de l'heure passent par les villes», a insisté M. Coderre, qui souligne qu'elle constitue la réalité immédiate, l'endroit où doivent être trouvées des solutions notamment pour la protection de l'environnement mais aussi pour le développement économique.

«De par votre visite, vous démontrez à quel point la nouvelle réalité du rôle de la cité à l'échelle mondiale est importante», a dit M. Coderre au président français, qui lui, n'a qu'effleuré le sujet devant les journalistes.

«Vous avec souligné, M. le maire, combien les métropoles, notamment la vôtre, disposent maintenant de compétences leur permettant d'agir pour changer la vie des concitoyens. C'est vrai dans le domaine économique, c'est vrai dans le domaine éducatif et c'est également vrai dans le domaine environnemental», a dit M. Hollande, sans aller plus loin.

Il a toutefois a souligné que Montréal est un exemple et une référence sur plusieurs plans notamment par ses choix environnementaux et son utilisation du numérique.

Le maire a répondu seul aux questions des journalistes, le président s'étant éclipsé peu après sa brève allocution de deux minutes, sur le tapis rouge déroulé en son honneur.

Denis Coderre a dit s'être entretenu avec M. Hollande du fait que Lyon allait bientôt obtenir son statut de métropole, comme lui-même cherche à l'obtenir pour Montréal. Les discussions formelles avec le gouvernement québécois ont débuté cet été, et avec ce statut, Montréal obtiendrait des pouvoirs supplémentaires.

Le maire montréalais s'est dit très satisfait de l'affirmation du président de la République à l'effet que Montréal est importante pour leurs relations, pas uniquement en raison du fait français mais aussi sur une base politique.

«Un président de la République qui complète sa mission, qui dit que c'était incontournable, qu'il fallait passer par Montréal, non seulement pour des raisons de français en partage mais parce que l'on voit à quel point les villes prennent de l'importance et qu'une métropole comme Montréal était pour lui un passage obligé», voilà ce qui restera de la visite de M. Hollande, a répondu M. Coderre lorsque questionné sur l'importance de cette visite officielle à l'hôtel de ville et se faisant rappeler à quel point celle du président Charles de Gaulle à Montréal en 1967 avait marqué les Québécois.

«On envoie comme message que Montréal fait partie de l'agenda d'un président de la République», a fait valoir M. Coderre.

M. Hollande a aussi déclaré que la France sera heureuse de participer aux célébrations du 375e anniversaire de la fondation de Montréal.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer