Les Montréalais champions du gaspillage de l'eau

La patrouille bleue de la Ville de Montréal... (PHOTO FOURNIE PAR LA VILLE DE MONTRÉAL)

Agrandir

La patrouille bleue de la Ville de Montréal a rencontré plus de 10 000 Montréalais depuis le début de l'été pour les sensibiliser à une utilisation plus efficace de l'eau potable.

PHOTO FOURNIE PAR LA VILLE DE MONTRÉAL

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les Montréalais consomment de moins en moins d'eau potable à la maison. Pourtant, ils demeurent les champions du gaspillage d'eau au Québec. Et les pertes de volume en raison des fuites dans le réseau souterrain restent importantes bien que les choses s'améliorent.

C'est ce que démontre le dernier bilan annuel de consommation d'eau potable, qui sera déposé au prochain conseil municipal, le 18 août.

Ainsi, la consommation moyenne par personne a été de 903 litres par jour à travers l'agglomération en 2013, contre 941 litres, en 2012. Le rapport souligne qu'il s'agit d'une diminution d'environ 19% depuis 2001, tout près de la cible de 20% d'ici 2017 fixée par Québec dans le cadre de la Stratégie québécoise d'économie d'eau potable.

Mais en dépit de cette performance, on consomme presque deux fois plus d'eau dans la région de Montréal que dans le reste de la province, où la moyenne est de 503 litres par personne, selon les données les plus récentes du gouvernement, datant de 2012.

«On a malheureusement encore l'illusion de l'abondance. On baigne dans l'eau en étant dépositaire de 3% de l'eau douce de la planète», déplore Robert Dubé, président de Réseau Environnement, un regroupement de spécialistes en environnement qui compte 120 municipalités partenaires.

Les deux tiers de l'eau consommée le sont dans la salle de bains, remarque M. Dubé. «On est maniaques de la propreté. À Montréal, on peut penser qu'il y a de nombreuses vieilles toilettes qui consomment 13 litres à chaque chasse d'eau, au lieu de 6 pour les nouvelles.»

Nouveaux règlements

Pour inciter les citoyens à moins gaspiller, la Ville de Montréal a instauré deux nouveaux règlements cette année. L'un impose l'arrosage en alternance selon l'adresse, avec interdiction les jours de pluie. D'autres mesures encadrent l'utilisation de systèmes d'arrosage automatiques. Les contraventions peuvent atteindre 1000$ pour une première récidive et jusqu'à 2000$ pour toute récidive subséquente.

Par ailleurs, l'administration mise sur la prévention. Elle a créé une «patrouille bleue» qui a rencontré plus de 10 000 Montréalais au début de l'été, afin de les sensibiliser notamment à la récupération d'eau pluviale. Les entreprises de toute l'agglomération sont aussi visées par un nouveau règlement prévoyant l'interdiction d'utiliser certains appareils à grand débit, comme des systèmes de climatisation sans recirculation.

Fuites d'eau

Les fuites du réseau de distribution d'eau demeurent un enjeu de taille à Montréal, avec une perte estimée de 30% en 2013. Pour atteindre les objectifs de la stratégie, la Ville doit réduire le taux de pertes à 20% du volume distribué d'ici 2017. Pour y arriver, elle a déployé une équipe de six dépisteurs de fuites. Deux de plus seront embauchés cette année.

«Ils détectent les fuites avant qu'elles n'atteignent la surface grâce au bruit, explique à La Presse Dominique Deveau, directrice de la gestion stratégique des réseaux d'eau pour la Ville de Montréal. Nos tuyaux sont en fonte, et les vibrations peuvent indiquer une fuite. On a aussi un programme pour détecter l'infiltration dans les égouts, qui peut dénoter une fuite dans le réseau. Il y aura toujours des fuites, mais on pense être en mesure d'atteindre l'objectif d'ici 2017.»

Compteurs d'eau

Montréal poursuit enfin l'installation des compteurs d'eau dans les commerces, industries et entreprises. À ce jour, un peu plus de 2000 compteurs ont été installés, et on se propose d'en installer 5700 d'ici 2015. En Ontario, plusieurs municipalités ont imposé des compteurs d'eau dans les résidences. Il n'y a pas de projet en ce sens à Montréal.

Les villes ont jusqu'à septembre pour transmettre leur bilan au ministère des Affaires municipales. L'aide financière au renouvellement des infrastructures de l'eau est depuis 2013 liée à l'atteinte des cibles et la mise en place de mesures. À part Montréal, les données de 2013 de seulement trois municipalités sont accessibles.

De petits gestes utiles

  • Mettre un contenant vide d'un litre d'eau dans le réservoir de la toilette s'il s'agit d'un vieux modèle.
  • Recueillir l'eau de pluie pour arroser les plantes.
  • Ne pas arroser le gazon en plein soleil, puisque 60% de l'eau va s'évaporer rapidement

Source: Réseau Environnement

70 %
Par habitant, les municipalités du Québec consomment près de 70 % d'eau potable de plus que dans la province voisine, soit l'Ontario, et 40 % de plus que dans le reste du Canada.

Source: Environnement Canada

Villes les plus performantes

Consommation en litres par personne par jour dans les villes de 100 000 habitants et plus (2012) :

  • Sherbrooke: 418
  • Gatineau: 431
  • Trois-Rivières: 447
  • Québec: 462
  • Laval: 544
  • Longueuil: 571
  • Montréal: 941

Villes de 50 000 habitants et plus (2012) :

  • Repentigny: 359
  • Brossard: 374

Source: MAMROT




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer