Manifestation en faveur de la Charte des valeurs à Montréal

La marche s'est déroulée sans incident. La manifestation... (Photo Graham Hughes, PC)

Agrandir

La marche s'est déroulée sans incident. La manifestation était légale puisque l'itinéraire avait été remis aux policiers.

Photo Graham Hughes, PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
MONTRÉAL

C'était au tour des partisans de la Charte des valeurs québécoises de manifester au centre-ville de Montréal, dimanche après-midi.

Un millier de personnes en faveur de la laïcité et de la neutralité religieuse de l'État ont sillonné le trajet entre la place Émilie-Gamelin et la place du Canada, le même itinéraire parcouru la semaine précédente par les quelques milliers d'opposants à la Charte.

C'était au tour des partisans de la Charte des... (Photo Graham Hughes, PC) - image 2.0

Agrandir

Photo Graham Hughes, PC

Les manifestants ont scandé des slogans comme «Oui, oui à la charte» ou «On avance, on avance, on (ne) recule pas!»

Si la manifestation anti-charte avait été organisée par le Collectif québécois contre l'islamophobie, cette fois-ci, c'est un particulier du nom de Daniel Roy qui a initié l'événement pour encourager le gouvernement à mener à terme son projet de laïcisation de l'appareil public.

M. Roy se dit membre de plusieurs organisations indépendantistes, mais affirme avoir organisé la marche de sa propre initiative. Il a admis que certaines organisations, comme le Mouvement Québec français, avaient toutefois donné leur soutien, notamment en fournissant des fleurs de lys bleues qui ont été remises aux participants.

L'événement avait d'ailleurs des allures de rassemblement souverainiste. De nombreux drapeaux québécois étaient mis en évidence et les intervenants qui ont pris la parole avant la manifestation ont fait des rapprochements entre la Charte et la nécessité de l'indépendance pour pouvoir défendre les valeurs québécoises.

Daniel Roy, portait lui-même un chandail sur lequel on pouvait lire en grandes lettres «Québec un pays».

Si la manifestation a rassemblé majoritairement des Québécois d'origine, des immigrants étaient aussi présents pour soutenir la Charte.

La marche s'est déroulée sans anicroche. La manifestation était légale puisque l'itinéraire avait été remis aux policiers.

Les organisateurs ont dit que la manifestation était une réussite et ont annoncé la tenue d'autres mobilisations prochainement.

Samedi dernier, ils étaient près de 4000 manifestants à dénoncer le projet du gouvernement d'interdire les signes religieux chez les employés de l'État.

Ce samedi, à Québec, plus de 300 personnes sont descendues dans les rues pour montrer leur opposition à la Charte des valeurs.

Le gouvernement du Québec s'est dissocié de la manifestation de dimanche en raison de propos extrémistes tenus sur Twitter. 

- Avec La Presse -

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer