Pont Champlain: des revenus de péage partagés?

Le Bureau des partenaires du pont Champlain songe à demander au gouvernement... (Photo Martin Chamberland, archives La Presse)

Agrandir

Photo Martin Chamberland, archives La Presse

Partager

Bruno Bisson
La Presse

Le Bureau des partenaires du pont Champlain songe à demander au gouvernement fédéral qu'une partie des revenus de péage perçus sur le nouveau pont soit partagée avec la région métropolitaine afin de financer ses besoins en infrastructures de transports.

Cette proposition a été formulée par Michel Veilleux, vice-président au développement de l'Agence métropolitaine de transport, lors de la réunion des partenaires du Bureau tenue vendredi - la première depuis l'été dernier.

En octobre 2011, lors de l'annonce de la construction d'une nouvelle structure pour remplacer le pont Champlain, le ministre des Transports du Canada, Denis Lebel, a été très clair sur le fait que ce nouveau pont sera construit en partenariat public-privé et qu'il sera à péage.

La présence d'un péage sur le pont Champlain devrait inciter la Société fédérale des ponts à implanter également une tarification sur le pont Jacques-Cartier pour prévenir les effets de débordement provoqués par les milliers d'automobilistes qui choisiraient d'emprunter ce lien gratuit.

Ainsi, la société fédérale et son partenaire privé accapareront près de la moitié des revenus potentiels de péage sur les ponts entre Montréal et la Rive-Sud.

Les intentions du gouvernement fédéral ont pris de court les partisans de l'instauration d'un péage routier sur les ponts de l'île de Montréal ou sur le réseau autoroutier métropolitain, dont la Ville de Montréal et la Société de transport de Montréal. Ceux-ci voient le péage comme un instrument efficace de gestion de la circulation, ainsi qu'une source de revenus importante pour financer des investissements de plusieurs milliards de dollars prévus dans les réseaux de transports de la région d'ici 20 ans.

En plus des revenus engloutis par Ottawa et son partenaire pour le nouveau pont, la tarification fédérale échappera à tout contrôle de Québec ou de la région métropolitaine. Elle pourrait même soulever des enjeux d'équité régionale si elle n'est pas harmonisée avec une éventuelle tarification des autres accès à l'île de Montréal.

Selon les sources de La Presse, le péage fera partie des enjeux soumis à la discussion par le Bureau des partenaires au comité de liaison stratégique créé par Transports Canada pour coordonner les efforts de toutes les parties concernées par la construction du nouveau pont.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer